Presse
 

 

PrésentationAdhésionEncadrementStructuresRéglementLiensPresse
Home 
Le club 
Ecole du chiot 
Education 
Agility 
Obéissance 
Obérythmée 
Cross canin 
Chien visiteur 
Vie du club 
GPF Dogdancing 

 


Le Télégramme, 22 mars 2017
Bientôt dans ses murs.


Samedi, dans la salle Ti-Kreis, une soixantaine de personnes a participé à l'assemblée générale du club canin Saint-André.

Samedi, dans la salle Ti-Keris, une soixantaine de personnes ont participé à l'assemblée générale du club canin Saint-André, qui vient de finir de payer l'achat de son terrain et disposera d'un nouveau local dans quinze jours. Avec 167 familles adhérentes à ce jour, représentant 201 chiens, le club canin d'Ergué-Gabéric est l'un des plus importants de Bretagne, tant en nombre d'adhérents que dans l'éventail des disciplines proposées ou encore des résultats en concours. La première et principale activité du club est l'éducation. Dotée d'un grand nombre d'éducateurs, son école du chiot fait toujours recette. La section agility compte 39 licenciés, dont trois juniors. Quant à la section obéissance, elle est composée de treize adeptes. Avec douze licenciés, dont trois juniors, la section d'obérythmée sera à l'honneur cette année, car le club accueillera le Grand prix de France (GPF) de la discipline, les samedi 5 et dimanche 6 août. Les sections chiens visiteurs et cani-cross comptent respectivement quatre et deux licenciés. Enfin, la toute nouvelle section recherche utilitaire, la seule du Finistère, compte déjà six licenciés. Jean-François Prioux redevient président Le bureau a félicité les 50 bénévoles actifs qui oeuvrent pour dispenser les cours, encadrer les activités, tenir l'accueil et entretenir les 2,5 hectares de terrain. « Nous sommes maintenant chez nous car nous venons de terminer de payer l'achat de notre terrain », s'est félicité Jean-François Prioux, trésorier du club. Dans une quinzaine de jours, le club va disposer en outre d'un local flambant neuf. Enfin, le conseil d'administration a été en partie renouvelé, tout comme le bureau qui en a été issu. Jean-François Prioux reprend la présidence, qu'il avait déjà assurée de 2009 à 2015. Claire Corbel et Rémi Péron sont vice-présidents, Marie-Thérèse Rolland, secrétaire, Myriam Bastelica, secrétaire-adjointe, Virginie Loisel, trésorière et Francette Guilloux, régisseur.


Le Télégramme, 9 février 2017
Recherche à "vue de nez"

Samedi et dimanche, onze chiens venus de tout le Grand Ouest ont participé à des épreuves de recherche de personnes organisées par le club canin Saint-André. « Une personne est portée disparue à Lestonan. C'est dans la rue de Kerhuel, près de la maison d'Angèle, qu'elle a été aperçue pour la dernière fois, à 6 h du matin ce samedi 3 février ». Voici le premier sujet d'examen qui a été tiré au sort pour l'équipe constituée de Jean-Loup Fleury et son berger australien, Boogie Woogie, la première des onze équipes venues passer leurs épreuves de recherche utilitaire.
La personne égarée retrouvée 1,5 km plus loin
Après une rapide enquête pour connaître la description de la personne égarée, le maître fait sentir au chien une écharpe qui se trouve dans un sac. Le chien part aussitôt sur la piste du fugitif ! Il sort très vite du lotissement, suivi du juge officiel et du cortège des personnes venues assister ou participer à cet examen. Le canidé retrouve les cinq objets « perdus » par la personne égarée » et, 1.500 mètres plus loin, à Keranguéo, s'arrête net devant une personne qui marche au bord de la route. L'examen est réussi : mention « Excellent » pour cette équipe d'Emiéville (14), qui gagne ainsi son ticket pour la classe supérieure.
La seule section de ce type dans le Finistère
À la campagne, ou en ville pour les chiens plus doués, les épreuves se sont succédé le week-end dernier. Dernière née des nombreuses disciplines proposées par le club canin Saint-André, la section de recherche utilitaire, la seule du Finistère, est dirigée par Brigitte Flageul : « Six chiens s'entraînent toutes les semaines pour se confronter à des expériences variées, de jour comme de nuit, dans des conditions aussi proches que possible de la réalité. Ces animaux sont tous des surdoués en odorat et la recherche d'une personne réveille en eux des plaisirs ataviques. Nous proposons des ateliers différents en suivant une progression personnalisée car chaque race a une façon bien différente d'appréhender cette discipline », explique-t-elle.


Le Télégramme, 30 novembre 2016
Les filles au top !

Avec Claudine Le Guellenec, championne de Bretagne en obéissance, Anna Jolivet et Annwen Prioux qui décrochent respectivement l'or et le bronze au grand prix de France en dog-dancing junior, les filles du club canin Saint-André ont vécu un très bel automne. 
Avec son border collie Izissblue, Claudine Le Guellenec a remporté, le dimanche 13 novembre à Dinan, le titre de championne de Bretagne d'obéissance en classe 3. Quinze jours avant, ce sont les jeunes Anna Jolivet, avec son shetland Foxy Blue et Annwen Prioux, avec Galway de Goazilec, qui ont brillé à Niort au Grand Prix de France d'obérythmée, également appelé « dog-dance ».

Le Grand prix de France 2017 de Dog-dance à Ergué
À ce propos, le club canin Saint-André a été choisi par les instances nationales pour organiser le Grand Prix de France de dog-dance, les 5 et 6 août 2017 : « Nous accueillerons environ 140 chiens de toute la France ainsi que des membres des équipes de France et de Belgique », annonce Christelle Prioux, adepte de la discipline au club canin gabéricois. Avant cela, les 4 et 5 février, la section « recherche utilitaire » de club bien dynamique organisera une évaluation de chiens de travail : « Ce sont des chiens dressés pour retrouver, à l'odorat, des personnes égarées », explique Brigitte Flageul, responsable de la section. À noter que les personnes intéressées pour suivre et observer l'évolution de ces chiens doivent préalablement contacter Brigitte Flageul


Le Télégramme, 21 septembre2016
150 chiens en lice

Samedi et dimanche, à Loch-Laë, s'est déroulé le grand concours annuel d'agility du club canin Saint-André. Tout comme Lilou et son chien (photo), du club gabéricois, 150 équipes « maître-chien » se sont succédées sur le terrain de jeu pour boucler les différents parcours le plus rapidement possible, et ce, sans faire d'erreur.


Côté Quimper, 29 août 2016
Succès du classique dogdancing

32 chiens ont participé, dimanche, au concours “Classique Dog Dancing”. Notre correspondante, Aurélie Berlet, y était. Voici son reportage vidéo :

 https://www.youtube.com/watch?v=z9o1H7pnXyI

Pour cette troisième édition du concours de “Dog Dancing” organisé par le club canin de Saint-André (Ergué-Gabéric), plus d’une trentaine de participants ont répondu présents.
Les équipes de la catégorie freestyle ont évolué à travers différentes chorégraphies libres, tandis que les candidats de la catégorie HTM (Heelwork to music) ont dû respecter des enchaînements très précis. Obéissance, travail et surtout plaisir sont les mots-clés de l’obérythmée et c’est avec une belle complicité que chaque équipe a concouru.
Parmi les candidats, les jeunes Annwen Prioux et Anna Jolivet, toutes deux âgées de 9 ans, défendront les couleurs de la Bretagne lors du grand prix de France d’obérythmée qui aura lieu à Niort au mois d’octobre.

 


Le Télégramme, 29 août 2016
Dogdancing : danse avec les chiens

Le troisième concours d'obé rythmée, autrement dit de dog dancing, organisé par le club canin Saint-André, s'est déroulé hier, dans la salle Paul-Émile-Victor, à Croas-Spern.
Venues de tout le Grand-Ouest (de La Rochelle à Rouen) et de la région parisienne, une trentaine d'équipes, composées chacune d'un chien et de son maître, a concouru, hier, à Croas-Spern, lors du troisième concours d'obé rythmée. L'obéissance rythmée, appelée dog dancing depuis la reconnaissance officielle de la discipline par les instances internationales, est en plein développement : « Notre discipline dérive de l'obéissance. Nous avons envie de nous amuser avec notre chien en dansant et en musique », explique Sylvie Kervella, la responsable de la section d'obé rythmée du club canin Saint-André et déléguée régionale de la discipline.

Technicité et imagination
Après un long apprentissage réalisé dans la bienveillance, d'un simple geste de leur maître, les chiens comprennent s'ils doivent avancer, reculer, tourner sur eux-mêmes, passer entre les jambes, sauter, rouler, etc. Les maîtres (le plus souvent des maîtresses) font preuve d'une grande imagination pour monter des chorégraphies qui allient technicité et esprit artistique. Pour ce faire, ils peuvent se costumer et utiliser des objets ayant un lien avec le thème de leur chorégraphie. Selon leur niveau, les équipes concourent dans les catégories « premiers pas », novices, intermédiaires ou avancés et selon l'âge des maîtres en catégories juniors (moins de 15 ans) ou seniors. Une juge note les prestations et les équipes ayant obtenu deux « excellent » sont qualifiées pour participer au Grand Prix de France (GPF) qui aura lieu à Niort, en octobre. À noter que, qualifiées, les jeunes Annwen Prioux et Anna Jolivet, âgés de 9 ans, y défendront à la fois les couleurs du club gabéricois et de la Bretagne.

Agility les 17 et 18 septembre
Le club canin Saint-André a postulé pour accueillir le Grand Prix de France et le challenge européen de dog dancing en 2017. Par ailleurs, le club donne rendez-vous au public les 17 et 18 septembre pour son concours annuel d'agility. Enfin, le club sera présent, samedi prochain, au forum des loisirs, à l'Athéna, tandis que ses cours reprendront ce même jour, sur son terrain de Loch-Laë.


Côté Quimper, 28 août 2016
Un concours "Classic Dog dancing" ce dimanche

L’obé rythmée (obéissance rythmée) est un sport canin, dans lequel le chien évolue avec son maître avec qui il présente une chorégraphie en musique. Pour ses pratiquants, on est bien loin du numéro de chien de cirque.
Le but est de mettre en évidence la complicité entre le chien et le maître. Il s’agit d’une discipline sportive dérivée directement de l’obéissance “classique” dans laquelle a été rajoutée des mouvements ludiques (aussi appelés tricks).

Sylvie Kervella, responsable de la section obérythmée du u club canin Saint-André (Ergué-Gabéric) et déléguée régionale de la Société centrale canine, organise un concours national ce dimanche à Ergué-Gabéric. « Il peut s’avérer qualificatif pour le Grand prix de France qui se déroulera à Niort en octobre prochain », informe-t-elle.

En route vers la finale nationale

En effet, pour pouvoir se présenter à la finale nationale, les concurrents doivent récolter deux excellents à l’occasion de concours nationaux comme celui de dimanche. « Ils en existent environ un par région », dit l’organisatrice. 32 chiens — et leur maître — venus de tout le Grand Ouest (Normandie, région parisienne, Pays-de-la-Loire, Bretagne) tenteront ainsi de séduire le jury lors de leur deux passages, le matin et l’après-midi. Sylvie Kervella informe : La meilleure des notes obtenues lors des deux passages qui sont identiques est retenue pour établir le classement. Le jury donne, comme au patinage artistique, une note technique et une note artistique.
L’obéissance, la technicité des mouvements, l’interprétation du thème musical, l’utilisation de l’espace scénique sont autant de points scrutés par le jury afin de désigner les lauréats. « Les meilleurs sont ceux qui ont une bonne complicité et qui montrent un réel plaisir à être ensemble », assure-t-elle.

Deux catégories, plusieurs niveaux

Deux catégories seront en compétition : Freestyle où tous les mouvements sont permis, et Heelwork to Music au cours duquel le chien ne doit pas quitter le pied du maître et qui dure 3 mn 30 avec plusieurs niveaux : “premiers pas” , novice, intermédiaire et avancé. Le spectacle devrait donc être au rendez-vous.


Ouest France, 26 août 2016
Dimanche, on danse avec... les chiens

Les positions les plus originales entre un maître et son chien vont être proposées, dimanche.

Ce dimanche, le club canin Saint-André organise le 3e concours national de dog dance à Croas Spern. Des maîtres proposeront des chorégraphies avec leur chien, devant un jury.

Ce dimanche 28 août, le club canin Saint-André d'Ergué-Gabéric organise un concours canin au complexe sportif de Croas Spern. Rien de très inhabituel jusque-là... Sauf que cette fois, il s'agit d'un concours national de dog dance. « Chaque maître et son chien présentent une chorégraphie en musique et seront jugés sur le plan technique et artistique par Mme Nathalie Tanvet de La Rochelle », précise Sylvie Kervella, responsable de l'obérythmée (obéissance rythmée) au club.
Sport né outre-manche sous l'impulsion d'une certaine Mary Ray, la dog dance ou obéissance rythmée relève de l'éducation canine, dans un style libre et sur fonds musical, avec un double objectif : se faire plaisir et avoir un chien obéissant.
Harmonie des mouvements

« L'équipe maître-chien forme un couple en parfaire harmonie de mouvements »,
 poursuit Sylvie. Une trentaine de chorégraphies de différents niveaux vont être présentées avec 30 chiens de tout le pays dont l'objectif sera de se qualifier pour les championnats de France à Niort en octobre. « Le juge va évaluer l'exécution des figures, des enchaînements, des changements de tempo et la synchronisation des mouvements du couple maître-chien. L'artistique et la technique forment un tout, comme en patinage artistique. Elle permet à la fois de canaliser l'énergie du chien, se stimuler sa concentration et de créer des liens très forts avec lui ».
Les mouvements sont des exercices classiques (coucher-assis-debout) auxquels on ajoute des sauts par exemple. « Mais ils ne sont jamais caricaturaux ou néfastes pour le chien », assure-t-elle. Le tout sur la base du renforcement positif (friandises, jouets...). « Finies les contraintes, place aux rythmes... éducatifs ! »


Le télégramme, 22 août 2016
Obérythmée : un concours pour les canidés dimanche

Plusieurs catégories existent dans l'obérythmée, dont une en duo avec deux chiens et leurs maîtres

Le club canin Saint-André est à l'initiative d'un concours national qui aura lieu dimanche prochain, à Croas Spern. L'« obérythmée », une discipline moins connue que l'agility, consiste à inventer une chorégraphie en musique à réaliser avec son chien. 
De l'éducation canine à diverses disciplines de concours, pas moins de 120 à 140 personnes adhèrent au club canin Saint-André chaque année. Réservée aux jeunes chiots, l'éducation canine a pour objectif d'habituer l'animal à bien se comporter en société, avec d'autres chiens et d'autres hommes que leurs maîtres. Par ce biais, des passionnés découvrant le club peuvent ensuite prolonger l'expérience en tentant de pratiquer l'agility, l'obéissance, du cross canin ou encore l'obéissance rythmée, ou obérythmée, au sein du club.

Des disciplines variées

Divers niveaux de difficulté existent, et tous les chiens n'ont pas les mêmes dispositions pour ces disciplines. Des concours se déroulent à l'échelle nationale pour les plus passionnés. L'agility, qui consiste en un parcours d'obstacles, est la discipline la plus connue. Mais il existe aussi un très compliqué concours de « recherche utilitaire », pour lequel le chien doit retrouver les traces ou l'odeur de son objectif. Les meilleurs peuvent d'ailleurs être appelés ponctuellement par la gendarmerie.
Un concours national
Un concours d'obérythmée aura lieu dimanche prochain à Croas Spern. Le grand prix national se déroulera d'ailleurs à Ergué-Gabéric l'an prochain. « C'est une discipline très technique, qui nécessite beaucoup d'entraînement, précise Claire Corbel, présidente du club gabéricois. Il faut réaliser des mouvements en musique, la performance est ensuite jugée par les arbitres ». Les odeurs variées et la présence du public dans les gradins peuvent perturber les chiens et réduire à néant des semaines d'entraînements. 


Charente libre, 20 juin 2016
Des chiens sur la piste des disparus


Tous derrière et Grey devant : la chienne a réussi son épreuve, retrouvé la disparue en une heure et demie.

Un disparu pour de faux, un chien sur sa piste et des juges qui évaluent la performance. C’est de la recherche utilitaire. Il y avait une épreuve nationale samedi autour d’Angoulême.
C’est une femme qui a disparu, la cinquantaine, les cheveux courts. La dernière fois qu’elle a été vue c’était à côté de la boîte aux lettres, au hameau des Riffauds, à Ruelle. C’était il y a quatre heures. Brigitte Flageul est du Finistère et elle est curieuse. Pendant que sa chienne Grey, un petit bouvier d’Autriche tire sur sa laisse, commençant à s’agiter, Christine Labrocherie, la présidente du club canin des Frauds, à Brie, lui a donné tous les éléments. C’est dans le scénario, Brigitte est venue proposer ses services. Ceux du nez de sa chienne surtout. Elle lui a fait renifler un vêtement de la disparue. Brigitte est au top. Elle se lance sur une épreuve de niveau 3. Le maximum. Ils sont comme elle une petite quinzaine, venus de toute la France, pour une évaluation, pour remporter l’épreuve,...


Le télégramme, 22 juin 2016
L'obéissance en jeux

Samedi et dimanche, une cinquantaine d'équipes ont participé au concours d'obéissance organisé par le club canin Saint-André. Une discipline qui implique une belle complicité entre le maître et son animal qui doit le suivre à ses côtés, cesser de le suivre, discerner à l'odorat et rapporter un objet touché préalablement par son maître, sauter une haie. Des exercices réalisés sous le regard expert d'un juge qui note précisément les réactions de chaque chien.


Le télégramme, 30 mars 2016
Bientôt des locaux

Samedi après-midi, devant 40 sociétaires réunis salle de Keranna, le Club canin Saint-André était réuni pour son assemblée générale annuelle. Claire Corbel, la présidente, a présenté le rapport d'activités de ce club canin gabéricois qui est l'un des plus importants du Grand-Ouest. 275 familles adhérentes, 41 éducateurs bénévoles, 364 chiens inscrits dans différentes disciplines. Jean-François Prioux, le trésorier, a présenté un bilan financier sain, qui permettra, enfin, la réalisation de locaux sur le grand terrain de Loch-Laë, route de Coray. Durant plus d'une heure, les animateurs de chaque discipline ont présenté leurs activités de 2015, leurs projets, ainsi que les résultats aux différents concours, ou disciplines : école du chiot, éducation, agility, obéissance, obérythmée, cross canin, etc. Une nouvelle section a vu le jour, celle de recherche utilitaire de personnes égarées.
Neuf modules préfabriqués
L'annonce principale de cette assemblée générale a été celle, sur une dalle déjà coulée, du montage de neuf modules préfabriqués que le club va bientôt acheter. Ces modules, assemblés selon un plan élaboré par les dirigeants du club, permettront de disposer de 132 m² de locaux : bureau d'accueil, salle de réunion, toilettes, bureaux, remises, etc. Ces locaux, aménagés, disposeront d'une adduction en eau. L'électricité sera produite par un groupe électrogène. Cette année, pas d'élection ni de renouvellement du bureau ; par contre, l'arrivée de nouveaux bénévoles.


Ouest France, 30 mars 2016

L'année 2016 sera celle des travaux.

Le club canin Saint-André tenait samedi son assemblée générale à la salle de Keranna. L'année 2016 devrait être l'année des grands travaux.
« Avec 274 familles et 351 chiens, le club se porte bien,
 déclare Claire Corbel, présidente.Nous constatons une augmentation des adhérents par rapport à l'année passée. Le club a un effectif de 41 éducateurs bénévoles, toutes disciplines confondues. »
Elle a précisé : 
« L'équipe d'accueil a été renforcée. Le bénévolat est le socle de notre association, chacun doit pouvoir trouver une place en fonction de ses compétences. Au crédit du club, dans la discipline d'agility, 45 équipes ont été formées en 2015 et le club se classe en Bretagne à la 2e place sur 32. »
41 000 € engagés
2016 sera l'année des grands travaux.
 « Cela fait déjà plus de trois ans que nous sommes sur notre nouveau terrain à Goarem Vras et, cette année, nous allons enfin pouvoir installer des bâtiments (neuf constructions modulaires) avec accueil, club house et toilettes sur une surface de 132 m2, un investissement indispensable pour la convivialité du club, la somme engagée est de 41 000 €. »
Dans la section de chiens visiteurs, il est envisagé une action de prévention des morsures à destination des jeunes publics. Le club propose cette saison une nouvelle discipline : la recherche utilitaire de personnes égarées. « C'est la seule section qui existe en Finistère dans un club »,précise Brigitte Flageul, qui a en charge cette discipline. Les prochains rendez-vous : les 18 et 19 juin, le concours d'obéissance ; le concours d'agility, les samedi 17 et dimanche 18 septembre ; un cani-cross en décembre « sur des distances choisies par les participants de 2, 5 km ou 5 km, qui se déroulera à Ergué-Gabéric. Chacun peut aller à son rythme, il ne s'agit pas de compétition », explique Arnaud Douarin, cani crosseur, qui représente le club dans les compétitions nationales.


Le télégramme, 18 novembre 2015
"L'obé" se distingue


Le télégramme, 24 septembre 2015
De quoi faire le beau !

Guidés par leur maître respectif, 150 chiens se sont succédé sur le grand terrain d'agility du club Saint-André.

Samedi et dimanche, 150 chiens et leurs maîtres ont participé au concours d'agility organisé par le club canin Saint-André. Club qui attend, par ailleurs, impatiemment la construction de son local de 130 m². Ses adhérents projettent de le construire eux-mêmes. Le permis devrait être déposé au cours du mois.
Bête de concours
Pour ce qui concerne le concours d'Agility, les concurrents venus de tout l'ouest de la France ont bénéficié d'un temps idéal. Samedi, Hiska, un jack russel guidé par Davis Guenoden, de La Martyre près de Landerneau, a été jugé le meilleur chien en épreuves classiques. En épreuve « plus », le meilleur chien est Divine, une border collie guidée par Eugène Dauphin, de Guilers. Le lendemain, c'est Ftika, boxer guidé par Marie Hélène Morvan, de Morlaix qui a remporté le titre de meilleur chien en épreuves classiques et en épreuves plus, c'est Hot Dottie, kelpie australien, conduit par Jean-Claude Rameau, de Miniac-sous-Bécherel (35), qui a gagné.


Ouest France, 22 septembre 2015
Les résultats du concours canin d'agility


75 concurrents ont participé au concours d'agility.

Samedi et dimanche se déroulaient sur le terrain du club canin Saint-André, un concours d'agility qui a vu s'affronter 75 concurrents. Les vainqueurs dans les différentes catégories sont samedi : meilleur chien en épreuves classiques, Hiska, jack russel avec Davis Guenoden de La Martyre.
Meilleur chien en épreuves plus : Divine, border collie avec Eugène Dauphin de Guilers.
Dimanche, meilleur chien en épreuves classiques : Ftika, boxer avec Marie-Hélène Morvan de Morlaix ; meilleur chien en épreuves plus, Hot Dottie, kelpie australien avec Jean-Claude Rameau de Miniac-sous-Bécherel


Ouest France, 20 septembre 2015
Les chiens font le spectacle à Sant André

Le maître encourage et guide son chien, mais n'a pas le droit de le toucher.

Coulisses
7 h du matin, samedi. Une fine brume nimbe le parking du club canin Saint-André, les campings cars sont bien rangés et, déjà, quelques odeurs de café flottent dans l'air.
Un concours d'agility, c'est un cérémonial immuable. Les concours se déroulent partout en France et le nec plus ultra est d'arriver la veille pour être en forme et que son champion soit bien reposé.Les kilomètres ne font pas peur aux passionnés d'agility. La grande frayeur, c'est que leur chien s'oubliant sur le terrain soit immédiatement disqualifié. Chacun connaît l'histoire d'un copain qui a fait 1 000 km pour rien. Alors, son champion, on y fait très attention.
75 concurrents
La plupart des chiens sont enfermés dans une cage avant leur passage sur le terrain pour garder toute leur concentration, et ne pas se laisser distraire par une chienne de passage. À l'appel de son numéro, et dans sa catégorie, le chien et le maître font leur entrée. Interdiction de toucher le chien.Présentation devant la ligne de départ et, au coup de sifflet, chacun s'élance sur le parcours d'obstacles, avec des encouragements nourris pour motiver l'animal qui surveille son maître. Celui-ci lui indique les subtilités du parcours qu'il a eu le droit de repérer avant le début de l'épreuve.
Sur le terrain du club Saint-André, ce dimanche, 75 concurrents vont s'affronter sur le parcours, toutes catégories confondues, avec leur toutou. Pas d'argent en jeu, juste le plaisir de gagner avec un chien qui se donne à fond pour faire plaisir à son maître. Le but est simplement de ramener une coupe, de montrer la belle complicité entre l'homme et l'animal, et d'offrir du beau spectacle aux visiteurs.


Ouest France, 25 août 2015
Concours d'obérythmée : danser avec son  chien
 

Anna et Foxie ont présenté un numéro intitulé La reine des neiges et sont classés 1re catégorie junior.

Samedi à la salle Paul Emile Victor de Croas Spern, le club canin Saint-André organisait la deuxième édition du concours d'oberythmée. Cette discipline consiste à réaliser pendant une à trois minutes, un numéro de danse synchronisée avec son chien, sur un thème choisi par le participant qui peut utiliser tous les accessoires de son choix ainsi que des costumes en rapport avec son thème. 28 chorégraphies ont été présentées au long des épreuves.
Le classement : 1erPas : Jessica Le Hiress (Cesson sévigné). Junior : Anna Jolivet (club saint André).
Novice : Monique Perray (chapelle le Marais). Novice Junior : Annwen Prioux (club saint André).


Ouest France, 10 juin 2015
Des chiens visiteurs en soutien aux personnes âgées

Des chiens visiteurs sont allés à la rencontre des personnes âgées ce lundi. 

Florence Guernalec et Marie-Hélène Jacquemard sont arrivées,lundi, à l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Kerlenn (Rosporden), accompagnées de chiens. On les appelle les chiens visiteurs. Ils viennent en soutien des personnes les plus fragilisées, pour une petite caresse, un jeu de balle avec une personne âgée, afin d'égayer le quotidien.
Florence et Marie-Hélène, du club canin de Saint-André, à Ergué-Gabéric, organisent cette activité.« Il s'agit de mettre les chiens en situation », explique le duo.
 « Ils s'habituent aux fauteuils roulants, à certains bruits ou odeurs. Les animaux peuvent intervenir dans des écoles ou des hôpitaux. À l'Ehpad, nous passons une fois tous les deux mois. Nos chiens apportent du réconfort. L'idée est de travailler la motricité et solliciter la mémoire des personnes qui ont déjà eu un animal de compagnie. » Tara, 9 ans, croisé berger allemand husky a eu les faveurs de l'établissement, tout comme Vito, Benji, Diwan et Félix, les épagneuls continentaux. Isabelle Pennarun, l'animatrice de l'Ehpad, a constaté un bénéfice pour les résidents du secteur sécurisé du Cantou. « Les personnes sont apaisées après le passage des chiens ».


Le Télégramme, 12 mai 2015
Un titre régional en agility


Les participants aux sélectifs bretons, avec de gauche à droite, Régine Le Hir, Jean-Louis Boyer, Gaëlle Bourbigot, Morgan Rolland, Élodie Chaplin, Rémi Péron, Claudine Le Guellenec, Patrice Bouguéon et Jean-François Prioux (manquent Christine Humeau, Fabien Nonette, Fabrice Le Luherne, Bruno Tréguier, Michèle Keravec et Charlotte Quélen).

La saison d'agility bat son plein et les compétiteurs du club canin Saint-André ont d'ores et déjà engrangé titres et médailles. Bilan d'étape avant le championnat de France, pour lequel Jean-François Prioux, sacré champion de Bretagne, est qualifié avec son chien Galway.
En avril, treize équipes du club ont participé aux sélectifs régionaux du Grand Prix de France (GPF) à Pommerit-Jaudy. Claudine Le Guellenec, avec Grey Warden, est arrivée première de la catégorie B. Régine Le Hir avec Betsy, Morgan Rolland avec Elfie, Christine Humeau avec Diaoulig et Fabien Nonette avec Gwen Ha Du ont également été qualifiés pour défendre les couleurs du club et de la Bretagne au Grand Prix de France en juillet à Ronchamp (Franche Comté).
Deux qualifiés
Douze équipes du club ont participé, le 26 avril, au championnat de Bretagne à Dinan. Jean-François Prioux avec Galway a été sacré champion de Bretagne en catégorie B (2e degré), Morgan Rolland, avec Elfie, est troisième en catégorie C (3e degré). Tous les deux seront présents au championnat de France aux Sorinières (44) en juin.
Recherche « rechercheurs »
Par ailleurs, comme annoncé lors de l'assemblée générale du club le mois dernier, le club souhaite ouvrir une section de « recherche utilitaire ». Cette discipline consiste à rechercher des personnes ou objets grâce au flair du chien. Intégrer une équipe de recherche utilitaire implique de savoir travailler en commun et d'avoir une bonne endurance pour pouvoir suivre son chien pendant plus d'une heure sur les sentiers, les routes tranquilles, les parkings, dans les villages, les prés, les bois, les friches, les dunes, etc.


Ouest France, 4 mai 2015
Paotred dispount : le troc et puces pertubé par la pluie
 

Les chiens et maîtres éducateurs avant la démonstration d'agility

L'association des Paotred Dispount organisait, vendredi 1er mai, son traditionnel troc et puces. « À cause de la météo maussade, le terrain de foot étant impraticable. Nous avons dû nous installer sur le parking des transports Bourbigot. Seuls une trentaine d'exposants étaient présents », explique, déçu, Jean-François Lagadec, président des Paotred Dispount. Le club canin Saint-André a dû annuler sa démonstration d'obéissance rythmée le matin. Un timide rayon de soleil l'après-midi a permis au club de faire découvrir l'agility, discipline canine, au public, qui n'était pas aussi nombreux que les années passées.


Ouest France, 15 avril 2015
Obérythmée pour danser avec son chien


Des pratiquantes vannetaises étaient venues lundi à Keranna pour présenter quelques-unes de leurs chorégraphies aux adhérentes du club Saint André.

L'obé rythmée (obéissance et rythme en rapport avec la musique), est une discipline enseignée au club canin Saint-André chaque lundi à la salle de Keranna avec pour éducatrice Sylvie Kervella. «L'objectif est de diriger son chien, sans jamais le mettre en danger, sur une musique et des chorégraphies. De nombreux mouvements peuvent être enseignés au chien, tournoyer, slalomer, se coucher, se dresser sur ses pattes arrière, c'est aussi une façon de faire réfléchir le chien tout cela dans un esprit de partage et de complicité avec son animal ». Tous les mouvements pris séparément se nomment les « tricks », la difficulté est de les lier pour créer un ensemble harmonieux en rythme avec la musique sur une séquence de 2 minutes. « Le travail se fait toujours à la récompense, il faut que ce soit un plaisir partagé qui peut être pratiqué par tous ». La discipline est enseignée depuis 3 ans au club tous les lundis à partir de 20 h 30 à la salle de Keranna. Le club compte 9 licenciés et une quinzaine de pratiquants, la prochaine compétition aura lieu à la Rochelle dimanche 19 avril.


Le Télégramme, 31 mars 2015
Club canin Saint André, premier club breton
 

Une cinquantaine de personnes ont participé, samedi, à l'Athéna, à l'assemblée générale du club canin Saint-André, qui continue d'étoffer le panel de disciplines proposées. Avec 250 familles adhérentes et 347 chiens, si les effectifs du club canin Saint-André ont légèrement baissé d'un an sur l'autre, il reste de loin le premier club breton en termes de nombre d'adhérents et de licenciés : « Nous sommes 101 licenciés quand le deuxième club breton en compte 21 », a précisé Jean-François Prioux qui, pour raison professionnelle, a lâché la présidence en janvier. Présidence qui a été confiée par le comité d'administration à Claire Corbel. Une nouvelle discipline La nouvelle présidente a donné la parole aux responsables des différentes disciplines proposées par le club, à savoir : éducation du chiot, éducation sur terrain, agility, obéissance, chiens visiteurs, cross canin et, depuis l'an dernier, obé rythmée (obéissance rythmée) . Elle a également annoncé la création d'une nouvelle section, « la recherche utilitaire » et l'ouverture d'un « cours d'éducation en intérieur avec sorties en extérieur ». Côté compétition, 44 équipes d'agility ont concouru l'an passé. Marie-Hélène Jacquemard, avec Diwann, a gagné le titre régional en catégorie A et Morgan Rolland, avec Elfie, a été sacrée vice-championne de Bretagne en catégorie C. Titouan Corbel, 12 ans, avec Dune, s'est classé deuxième du Grand prix de France (GPF). L'obé rythmée sur le pont Très demandés, les chiens visiteurs sont toujours appréciés dans les structures telles que les maisons de retraite ou les écoles. Demain et dimanche, entre 14 h et 14 h 30, puis de 16 h à 16 h 30, la section d'obé rythmée assurera des démonstrations à Quimper au festival de l'élevage Agri Deiz. Elle a aussi été invitée à se produire l'après-midi du 1e r mai à Lestonan, à l'occasion du troc et puces des Paotred-Dispount. Enfin, s'il a pris un peu de retard sur le calendrier prévu, le projet de club-house avance et une demande de permis de construire sera prochainement déposée.


Ouest France, 31 mars 2015
Claire Corbel, présidente du club canin Saint André

 

Les adhérents du club canin Saint André ont approuvé le rapport moral de la nouvelle présidente.

Le club canin Saint-André s'est réuni samedi à l'Athéna en assemblée générale en présence de 50 adhérents. Jean-François Prioux passe la main et devient trésorier de l'association. Claire Corbel assure la présidence depuis décembre 2014. Le club canin compte 250 familles et 347 chiens qui se retrouvent les mercredi et samedi sur le terrain de Loch Lae. Pour faire face au bon fonctionnement du club, l'effectif éducatif est actuellement de 18 éducateurs (1er et 2e degré) 5 moniteurs d'agility (1er et 2e degré), 3 commissaires obéissance, 2 éducateurs école du chiot ; 3 éducateurs comportements gênants et 1 moniteur d'obérythmée. « Nous espérons la venue d'éducateurs passionnés qui veulent s'investir dans nos différentes disciplines », annonce Claire Corbet. En agility, le club compte 100 licenciés. « Le club est à la 3e place en Bretagne sur 32 clubs en nombre de licenciés » ajoute Jean-François Prioux.
L'activité des chiens visiteurs avec 11 licenciés a été présentée dans différents établissements et écoles au cours de l'année 2014. Le cani cross est toujours à la recherche de participants. Le club pour 2015 va mettre en place quatre cours en intérieur avec option extérieur.

Les finances sont positives. 
« La priorité est donnée à l'installation de toilettes », explique Jean-François Prioux. La discipline d'Obérythmée, sous la responsabilité de Sylvie Kervella, assez méconnue du public sera à l'honneur samedi 4 et dimanche 5 avril de 14 h à 14 h 30 au salon de l'élevage de Quimper.


Le Télégramme, 25 septembre 2014
Les podiums jeunes


Autour de la juge Caroline Hubert-Meynier, les gagnants « jeunes conducteurs » du concours d'agility organisé dimanche au club canin Saint-André.

Après son premier concours d'obérythmée qui a eu lieu samedi dans la salle de Keranna, le club canin Saint-André a accueilli 80 concurrents sur son terrain de Loch-Laë pour son grand concours d'agility annuel. En obérythmée, dans la catégorie « premier pas », les gagnants sont Claire Corbel du club canin Saint-André avec Garenn (shetland), Sandrine Davison du club canin Rennes-Cesson avec Eros Dark Angel Vallée (staffy) et Justine Rocuet du club canin Saint-André avec Douchka (boxer). En agility, Nicolas Jolly, de Morlaix, avec Antalaya (jack-russel) est vainqueur du podium du GPF en catégorie A ; Caroline Le Roux, de Vannes, avec Cham's (shetlands) en catégorie B ; Manon Ruillet, de Brest, avec Fanny2 (border collie) en catégorie C ; Samuel Le Lec, de Vannes, avec Grennie (eurasier) en catégorie D.


Ouest France, 24 septembre 2014
75 participants au concours d'agility à Saint André


      Isatis, Tara, Fao, quelques chiens du club Saint-André, encadrent Fossifen qui saute une haie sous l'oeil connaisseur de leurs maîtres. 

Le club canin Saint-André organisait sur son terrain de Loch-Lae un concours d'agility, dimanche. « Avec 75 participants nous avons dû refuser une vingtaine d'inscriptions »,précise Marylène Toudret, vice-présidente du club. Un temps idéal pour les chiens et les maîtres et un public de plus de 350 personnes sont venus regarder le spectacle du couple maître et chien et la complicité qui les unis dans l'effort et la compétition.


Ouest France, 22 septembre 2014
Un premier concours d'obérythmée dans la commune.

Samedi à la salle de Keranna, le club canin Saint-André organisait pour la première fois à Ergué-Gabéric un concours d'obérythmée. L'obérythmée est une discipline dynamique où l'équipe maître et chien forme un couple en parfaite harmonie. Il s'agit d'éducation canine dans un style libre et sur fond musical avec un double objectif : se faire plaisir et avoir un chien à l'écoute et obéissant.
26 concurrents dont 7 du club Saint-André ont proposé au public des chorégraphies choisies par eux. Un véritable spectacle qui montre la complicité entre le maître et le chien. C'est Caroline Hubert Meynier qui a jugé le concours qui a donné le podium suivant : catégorie free style : Claire Corbel, Monique Perray, Monia Guignard, Roger Buenocoré (vainqueur du grand prix de France 2014) ; catégorie HTM : Rose Charbonnier, Dominique Rundstadler, Jacqueline Colin, Annwen Prioux.


Télégramme, 20 septembre 2014
Club canin Saint André, deux concours ce week-end.

Samedi dernier, Roger Buonocore, champion de France 2013 et 2014 de ladiscipline, a animé un stage d'initiation à Keranna auquel ont participé une quinzaine de personnes.. Ce week-end, le club canin Saint-André organise deux concours. Le premier, d'obé-rythmée, se tiendra dans la salle de Keranna aujourd'hui et le second, d'agility, aura lieu sur les terrains du club, à Loch-Laë, demain.
L'obé-rythmée est une nouvelle discipline dérivée de l'obéissance classique. Son « plus » est qu'elle se déroule en musique, que le maître et son chien évoluent en rythme, s'amusent : « C'est une éducation en musique, une éducation dite "positive" car nous récompensons, félicitons, gratifions le chien quand il fait les choses bien et ignorons ce qu'il fait mal », explique Sylvie Kervella, déléguée régionale d'obé-rythmée et responsable de cette section au sein du club canin Saint-André. « Comme pour le patinage artistique, les concurrents d'obé-rythmée présentent une partie technique et une partie artistique. Samedi (aujourd'hui, NDLR), nous attendons 30 participants. La plus jeune aura 8 ans. L'entrée est gratuite », précise-t-elle. Rendez-vous donc aujourd'hui, dans la salle de Keranna, de 9 h à 17 h.
Demain, c'est sur les terrains de jeu du club Saint-André, à Loch-Laë, que se déroulera le concours d'agility. Une discipline plus connue, qui consiste à courir avec le chien sur un parcours parsemé d'obstacles et de zones à marquer. Le concours aura lieu de 8 h à 18 h et l'entrée sera également gratuite.


Ouest France, 19 juin 2014
Comment bien vivre avec les chiens.

Toutes les classes de l'école Thomas Donnard (Penmarch), de la petite section au CM2, ont bénéficié de l'intervention de Claire Corbel avec ses 2 chiens. Elle a appris aux enfants les règles de base pour bien vivre avec les chiens, pour les comprendre, afin d'éviter les morsures et avoir un comportement adapté à l'animal : comment les aborder (à la maison, dans la rue, à la plage, en liberté ou attaché), comment jouer avec eux, comment les promener... Les enfants, grâce à du matériel (cerceaux, barres, tunnel), ont pu mettre en pratique les notions théoriques apportées.


Ouest France, 17 juin 2014
Concours d'obéissance au club canin.

Le club canin Saint-André organise samedi 14 et dimanche 15 juin un concours d'obéissance. Le chien est sans laisse et le maître ne doit en aucun cas le toucher.
54 chiens sont inscrits. Le juge est Paul Busser. C'est l'occasion pour les maîtres de faire passer le CSAU (certificat d'aptitude et de sociabilité à l'utilisation).
Les différentes épreuves sont l'absence, la marche sans laisse, le rapport d'objet, le saut de haie et les positions. Cette discipline spectaculaire qui montre la complicité forte entre le maître et l'animal demande beaucoup de concentration et d'écoute de part et d'autre. Le public est invité à venir découvrir cette discipline assez méconnue.


Ouest France, 14 juin 2014
Les chiens visiteurs à Coat Kerhuel. 

Anne-Marie Le floch avec « Fidji » sur les genoux sous le regard d'Hélène Lanurien

Jeudi, à Coat Kerhuel, Angèle Le Du et Florence Gernalec, de la section des chiens visiteurs du club Saint-André, étaient présentes avec leurs animaux, Tara et Fidji. Dix résidentes ont pu, par l'intermédiaire du jeu, nouer un contact avec un animal, et se rappeler des moments joyeux qu'ils entretenaient avec leurs animaux familiers, il y a quelques années, avant de venir à la maison de retraite.


Ouest France, 20 mars 2014
Le club Saint André rassemble 347 chiens.

Le club canin Saint-André a tenu son assemblée générale, samedi, à la salle de Ty Kreis, sous la présidence de Jean-François Prioux et en présence de 68 adhérents. « Le club rassemble 269 familles adhérentes et 347 chiens, souligne le président. Tous les adhérents se sentent bien sur le nouveau terrain, qui a nécessité 23 jours de travaux pour le mettre en état, avec le concours de 55 personnes. »
Le club compte 23 éducateurs, six moniteurs d'agility, trois éducateurs à l'école des chiots, trois éducateurs en comportements gênants. 
« Nous recherchons toujours de nouveaux bénévoles éducateurs », insiste Jean-François Prioux.
Un bilan de mi-saison : en moyenne, 20 chiens sont présents en permanence à l'école du chiot, 160 chiens en éducation, 43 licenciés en agility dont cinq jeunes conducteurs, 20 licenciés en obéissance, et 21 chiens dans la section chiens visiteurs et un moniteur dans l'obérythmée.
Les rendez-vous de 2014 ont été annoncés : concours interne cet été (date à définir), concours d'obéissance les 14 et 15 juin, journée de prévention à la morsure, le 21 juin, avec l'équipe des chiens visiteurs au club, concours d'agility le 21 septembre.
 


Le Télégramme, 18 mars 2014
Club canin Saint André,  un club-house en vue
 

Samedi, à Ti-Kreis, 70 personnes ont participé à l'assemblée générale du club canin Saint-André.
Bilan des activités de l'an passé et projets à venir étaient au coeur de la réunion.

Avec 269 familles adhérentes et 347 chiens, les effectifs du club canin Saint-André ont légèrement baissé, d'un an sur l'autre. Le club propose de nombreuses disciplines : école du chiot, éducation sur terrain et en extérieur, obéissance, agility, cross canin, obéissance rythmée et chiens visiteurs. L'encadrement des cours est assuré par 35 éducateurs et moniteurs bénévoles. En septembre, le club a déménagé et s'est installé sur son propre terrain acquis en face du restaurant de Loch-Laë. « Nous remercions les 55 bénévoles qui n'ont pas ménagé leur peine pour aménager le site », a indiqué Jean-François Prioux, le président du club canin. Le club envisage maintenant d'y construire un local d'ici la fin de l'année.
 
Les petits chiens font fort
Côté compétition, treize binômes chiens-conducteurs du club ont participé aux championnats de Bretagne et deux, de la catégorie A, celle des chiens de petit gabarit, sont revenus avec le titre de champion régional : Ophélie Vautier avec Erell (second degré) et Christelle Prioux avec Brou
ssaille (troisième degré). Le club organisera un concours d'obéissance le dimanche 15 juin, un concours d'« obé-rythmée » le samedi 20 septembre et un concours d'agility le lendemain. Enfin, le bureau du club a été réélu à l'identique : Jean-François Prioux, président ; Marylène Toudret, vice-présidente ; Mélanie Guet, trésorière et Marie-Thérèse Rolland, secrétaire. 


Le Télégramme, 8 mars 2014
L'affection de Cayenne et Ganaa, chiens visiteurs
 

Anne Féat,ergothérapeute, Landry Gonidec, animateur, à l'origine de cette belle initiative,
en compagnie de Jeanne Sannier, une Quimpéroise de 94 ans, qui pose avec la chienne de Sylvie, « Cayenne ».
Un moment de joyeuse complicité !

L'initiative de Landry Gonidec, animateur à la résidence Ehpad Les Magnolias, est une démarche qu'il a déjà mise en place aux Bruyères, à Penhars. Son idée ? en relation avec Anne Féat, ergothérapeute, et la direction de l'établissement : accueillir périodiquement un chien et son maître. En amont, cela a demandé quelques mois de démarches diverses et variées. Landry a pris contact avec le club canin Saint-André à Ergué-Gabéric, qui forme, pour cette relation spécifique personnes âgées-animaux, le couple indispensable « chien-maître ». Un brevet est délivré en fin de formation. Désormais un mois sur deux, Sylvie avec sa chienne Cayenne, un berger australien, et Carole, avec Gaana, une golden retriever, interviennent aux Magnolias. C'est un après-midi qui est apprécié par bon nombre des 75 résidents Hier, Sylvie et Cayenne étaient attendues par un cercle de personnes âgées, chacune, chacun, a eu les salutations joyeuses de ce couple maîtresse-chien. Et là, la magie de la relation a opéré ! Il fallait voir les regards attendris, les yeux brillants, les gestes mutuels d'affection. Cayenne se donnait à fond, respectant instinctivement le caractère de chacun. Un vrai moment de bonheur et de partage. Sylvie n'est pas peu fière de sa chienne et de la relation qu'elle établit avec les résidants, qui, pour la plupart, ont eu un chien, chez eux, à la maison. 


Le Télégramme, 18 septembre 2013
Agility : jeu pour le chien, sport pour son maître
 

Soixante-quinze conducteurs seniors et huit jeunes ont participé, dimanche, avec leurs chiens, au premier concours d'agility organisé par le club canin Saint-André.
Cette compétition était la première que le club proposait sur son terrain de jeu nouvellement inauguré à Loch-Laë.
Après avoir « bossé » tout l'été pour aménager le nouveau terrain du club inauguré il y a à peine quinze jours, les bénévoles étaient donc de nouveau à pied d'oeuvre ce week-end pour le traditionnel concours d'agility de rentrée.Un parcours d'agility comporte des obstacles à franchir mais aussi des « zones à marquer », c'est-à-dire des zones sur lesquelles le chien doit stopper sa course avant de s'élancer à nouveau.
A. Le Bizec et M.-H. Jacquemard vainqueurs
Venue de Brest, Maryannic Jourden a jugé les prestations des concurrents tout en dispensant conseils et encouragements.Les vainqueurs du 3e degré, épreuve reine de la journée, ont été Antoine Le Bizec avec Baïka (border-collie) du club de Vannes en catégorie C (chiens de plus de 47 cm) et Marie-Hélène Jacquemard avec Diwan (épagneul nain continental) du club Saint-André en catégorie A (chiens de moins de 37 cm).


Ergué.Com, octobre 2013


Ouest-France, 19 septembre 2013
Un premier concours d'agility réussi à Saint André
 
Les meilleurs juniors et poussins ont été récompensés dimanche.

Le club canin Saint-André a organisé son premier concours d'agility, dimanche, sur ses nouvelles installations. Soixante-quinze concurrents et huit espoirs (juniors et poussins moins de 14 ans) étaient de la partie.
Résultats. En 3 e catégorie : 1. Diwan, conduit par Marie-Hélène Jacquemart, du club Saint-André ; 2. Chams, conduit par Caroline Leroux, de Saint-Nazaire ; 3. Baika, conduit par Antoine Le Bizec, de Vannes.


Ouest-France, 10 septembre 2013
C'était aussi la rentrée à l'école des chiots
 
Les chiots vont apprendre progressivement à répondre aux ordres.

Samedi, c'était la rentrée à l'école des chiots du club Saint-André. « Les animaux passent trois mois à l'école pour apprendre la sociabilisation et les ordres de base. Ensuite, ils passent en cours d'éducation », précise Patrick Le Feunteun, responsable de l'école. Il est assisté de Francette Guillou, Christine Lozachmeur, Christine Guéguen, Joëlle Perrin et Noel Queffurus.


Le Télégramme, 4 septembre 2013
Nouveau terrain : le projet du club canin sans un os
 

Samedi, le club canin Saint-André a inauguré son nouveau terrain de jeux : deux hectares situés à Goarem-Vras. Il a été aménagé par des bénévoles et accueillera notamment des concours d'agility. Un beau projet qui s'est déroulé sans un os.
L
ocataire à Saint-André depuis sa création en 2004, le club canin Saint-André vient de s'installer sur le terrain qu'il a acquis l'an passé à Goarem-Vras, sur la route de Coray, face au restaurant de Loch-Laë. Un terrain de 5 ha, dont deux ont été aménagés par une soixantaine de bénévoles. Depuis un an, ils n'ont pas compté leur peine pour que tout soit fin prêt, samedi, jour de reprise des activités.
2.8 km de clôture
Situé face au restaurant de Loch-Laë (qui a rouvert ses portes cet été !), les 500 m² du parking empierré du club canin peuvent accueillir plus de 150 véhicules. Juste à l'entrée du club, quatre petits terrains clos sont affectés aux cours dispensés par les éducateurs de l'école du chiot. Autour d'un vaste terrain d'honneur qui accueillera les concours d'agility et d'obéissance, huit terrains ont été délimités pour les cours d'éducation, d'agility et, d'obéissance : « Nous avons planté 760 poteaux et tendu 2 km 800 de grillage. Le tout représente 2.200 heures de travail bénévole » précise Jean-François Prioux, le président du club canin.
Concours d'agility le 15 septembre
Des allées d'arbustes ont été plantées et deux grands poteaux couronnés de projecteurs n'attendent plus que l'arrivée de l'électricité pour éclairer les terrains de jeu. Entourant le nouveau domaine du club, un chemin de ronde a été tracé afin de permettre aux chiens et à leurs maîtres de baguenauder en toute quiétude ou de s'entraîner au cross-canin. Reste à construire un local qui remplacera le mobilhome et les deux baraques de chantiers qui font office de club-house. Ce sera chose faite en juin ou juillet : « Nous prévoyons de construire un local de 20 m sur huit avec terrasse », indique Jean-François Prioux. En attendant, le club invite toutes les personnes intéressées par l'une des nombreuses disciplines qu'il propose à le rejoindre. Il convie également le public à venir, dimanche 15 septembre, à son grand concours d'agility (entrée gratuite).


Ouest-France, 3 septembre 2013
La rentrée du club Saint André
 

Une partie des adhérents écoute les consignes d'utilisation avant de prendre possession des nouveaux équipements.

Pour cette rentrée les adhérents et leurs animaux étaient invités samedi à inaugurer le nouveau terrain du club Saint-André, à Loc'h Lae. « 4 ha avec des terrains d'éducation, d'agility, d'obéissance rythmée, pour mener à bien cette tâche il a fallu 23 journées de travail des bénévoles, 760 poteaux, 7 km de grillage, » précise à l'assistance Jean-François Prioux, président du club. Il en a profité pour donner les consignes de sécurité et d'utilisation des infrastructures aux 80 adhérents qui étaient présents pour ce premier cours de reprise. Première date à retenir, le club organise le 15 septembre un concours d'agility. Le public d'amateurs est invité à le suivre et à découvrir les nouvelles installations.


Ouest-France, 30 juillet 2013
Jean-Louis, éleveur de champions à 4 pattes
 

« Quand j'étais petit, dans la ferme de mes parents, on avait un border coolie »,raconte Jean-Louis Boyer. Né à Saint-Junien, en Haute-Vienne, cet ami des chiens a fait sa carrière de fonctionnaire de police à Paris et Quimper. Au moment de prendre sa retraite en 1998, ses collègues lui offrent bichon frisé. « Un vrai chien de compagnie », précise Jean-Louis, notant l'importance de la différence entre le chien de travail et le chien de compagnie.
Établi à Clohars-Fouesnant, Jean-Louis est un des « dissidents » du club de l'Odet qui, en 2004, a participé à la création du Club canin Saint-André. 
« On était une vingtaine de personnes, et on a tout fait, l'installation du terrain, le club house... »
20 000 km par an
Pendant cette période, il se prend au jeu des concours d'agility (une discipline qui consiste, dans un temps donné, sur un parcours défini, à accompagner son chien sur les différents obstacles).Avec ses chiennes, « toujours des filles », Océane, Tsarine, Bridget et First Lady, il parcourt la France. 
« Je parcours 20 000 km par an pour les concours. Les gens sont toujours intrigués quand ils voient mon bichon frisé, souvent le seul en compétition. »
C'est ainsi que Jean-Louis et First Lady ont un vrai palmarès de champions : vice-championne de Bretagne d'agility, 4 e à la Coupe de France, 16 e au championnat de France. Parallèlement aux concours, Jean-Louis et sa compagne Odile s'occupent d'un élevage de bichons frisés et suivent attentivement le processus de reproduction,
« toujours avec des mâles que nous connaissons depuis longtemps ».
Ce qui fait de Jean-Louis un éleveur de champions. « Il y a une liste d'attente pour avoir des petits », lâche-t-il avec malice. « Le père de First Lady est champion de France de beauté. » À la question : jusqu'à quand les concours, l'éleveur répond avec un sourire : « Tant que je pourrais courir 
! »


Ouest-France, 16 juillet 2013
50 concurrents au concours canin
 

Le club canin Saint-André organisait, dimanche, à la Croix Saint-André, son concours amical du 14 juillet. « C'est une tradition, confie Marylène Toudret, vice-présidente du club. Nous avions 50 engagés, tous membres du club. » Ce concours, sans enjeu véritable, a permis aux concurrents de se retrouver une dernière fois sur le terrain, utilisé depuis 2004, et de mettre fin à la saison. Le club continue ses activités jusqu'au 27 juillet et reprendra sur le nouveau terrain le 31 août.


Ouest-France, 28 mai 2013
Club Saint André : les vainqueurs du sélectif à Vannes

Dimanche avait lieu le sélectif du Grand Prix de France à Vannes auquel participaient des adhérents du club Saint André. 25 équipes engagées avec les résultats suivants : en A Marie-Hélène Jacquemard et Diwan 2 e en B, Noël Queffurus et Audie 2 e en C jeunes conducteurs Estelle Péron et Volta 2 es . Tous ces participants iront défendre les couleurs du club le 14 juillet près du havre accompagné par Gilbert Le Luron et Dewna. À noter que le mois dernier au championnat de Bretagne à Dinard il y avait 13 équipes engagées et les résultats du club sont en A 2 e degré Ophélie Vautier et Erell championnes de Bretagne, Jean-Louis Boyer et Firsty vice-champions, en A 3 e degré Christelle Prioux et Broussaille champion de Bretagne, en C 2 e degré Patrice Bouguéon et Faïa 3 es en C 3 e degré Gilbert Le Luron et Dewna 3 e . Ils participeront au championnat de France à Auch la semaine prochaine.


Ouest-France, 14 mai 2013
Travaux au nouveau terrain du club canin Saint André
 

Le club canin Saint-André a acquis un nouveau terrain l'an dernier. Des journées de travaux ont été organisées par les bénévoles du club pour effectuer les aménagements afin de rendre le nouveau terrain opérationnel. Samedi avait lieu une journée de travaux. « Le terrain fait au total cinq hectares mais nous n'en exploitons que deux hectares et demi pour le moment » précise Simon Le Floch responsable de la bonne marche des travaux. « Nous préparons dix terrains qui seront utilisés pour les différentes disciplines. En tout cela fait un kilomètre de grillages, et quatre cent poteaux posés »« Ce qui est délicat c'est que nous transférons les équipements de l'ancien terrain au nouveau tout en continuant l'activité les mercredis et samedis » souligne Simon Le Floc'h. Plusieurs nouvelles journées de travaux sont déjà programmées avant les vacances du club en août. L'inauguration du nouveau club aura lieu en septembre sur le nouvel équipement.


Ouest-France, 4 mai 2013
Les chiens visiteurs créent du lien au club canin
 

Jeudi au club canin Saint-André les pensionnaires du centre d'accueil de jour des Amitiés d'Armor de Quimper étaient présents pour assister à des démonstrations d'agility avec les chiens, Vanille, Diwan, Vito Benji, Thara, Caponne et leurs maîtresses. 
« Ces rencontres ont lieu pendant les vacances scolaires. Elles permettent aux visiteurs un échange avec les chiens et recréent du lien avec les animaux pour ceux qui en ont eu dans leur environnement »
 précise Thony Blancher, animatrice au centre de Kerdigemer.


Le Télégramme, 19 avril 2013
10ème trail de l'Odet : dimanche matin avec ou sans chien
 

Dimanche matin, des centaines de participants sont attendues à Croas-Spern pour la 10eédition du Trail de Odet proposée par l'association Erge-Vras Court. En marge de la course nature, seront proposées une marche de 12 km et une épreuve démonstration de canicross. Pour cette 10eédition du Trail de l'Odet, les organisateurs proposent deux distances. Le départ du parcours long de 26 km sera donné à 9 h 15. Trois quarts d'heure plus tard partiront les coureurs du 13,5 km. À noter qu'aucune inscription ne sera prise sur place, les personnes souhaitant participer doivent s'inscrire via le site internet yanoo.net. À l'inverse, les personnes souhaitant participer à la randonnée guidée de 10 km, ouverte à tous, devront s'inscrire le jour même. Le départ de la balade, en marche classique et en marche nordique, sera donné à 10h05. 
Des parcours modifiés
De nombreuses modifications ont été apportées aux circuits afin d'offrir de nouveaux paysages aux habitués. Des chemins inédits seront ouverts pour l'occasion, mais les sites incontournables tels que Kerdevot et la vallée du Stangala seront toujours au programme. D'autre part, par tirage au sort, des lots seront attribués à des participants des deux circuits et une grande partie des droits d'inscription sera offerte au Secours populaire. Par ailleurs, à 9 h 20, une trentaine de tandems homme chien s'élanceront pour un canicross organisé par le club canin Saint-André.


Ouest-France, 10 avril 2013
Les chiens visiteurs apportent bien-être et réconfort
 

Le club canin d'Ergué-Gabéric a animé un stage de chiens visiteurs, samedi et dimanche, à la maison d'accueil spécialisée (MAS), en direction d'une vingtaine de personnes.
Anne-Marie David, formatrice de la commission nationale éducation d'agility (CNEA) leur a présenté les spécificités du chien visiteur, capable de s'adapter à tout public, enfants, personnes handicapées et âgées. Son rôle consiste à apporter du bien être, de la sérénité. « Ce chien, à partir du moment où il est parfaitement éduqué va se comporter de manière cohérente par rapport aux endroits visités. La règle de base est de bien connaître et respecter son animal, faire en sorte qu'il soit en bonne santé physique et psychologique », souligne t-elle.
Apaisement
Les participants étaient accompagnés de leurs chiens, parmi lesquels des épagneuls papillons, des labradors et des golden retrivier. Un chien visiteur qui intervient auprès des enfants leur permet d'acquérir des règles de vie. Chez les personnes âgées et handicapées, en perte de repères, c'est découvrir quelque chose de nouveau, de vivant. C'est pouvoir exprimer des émotions, de façon non verbale par le sensoriel.
Caresser, toucher le poil de l'animal apaise. Les jeux de balle représentent un travail ludique de coordination des mouvements.


Le Télégramme, 20 mars 2013
De Saint André à Loch Laë
 

Soixante-dix personnes ont participé samedi à l'assemblée générale du club canin Saint-André. Locataire à Saint-André, le club déménagera fin août sur son terrain situé à Loch-Laë. Avec 298 familles adhérentes et 376 chiens, les effectifs du club canin Saint-André continuent de croître. Le club propose de nombreuses disciplines : école du chiot, éducation sur terrain et en extérieur, obéissance, agility, cross canin, obéissance rythmée et chiens visiteurs : « Les chiens visiteurs interviennent dans les centres de loisirs et maisons de retraites où ils sont très appréciés », a indiqué Jean-François Prioux, le président du club canin. L'encadrement des cours est assuré par 22 éducateurs du premier degré, un éducateur du deuxième degré, quatre moniteurs agility du premier degré, un moniteur agility du deuxième degré, quatre commissaires d'obéissance et trois éducateurs spécialisés dans l'école du chiot. 

Aménagement du nouveau terrain 

Par ailleurs, les membres du club canin sont à pied d'oeuvre pour aménager le terrain de deux hectares qu'ils ont acquis l'an passé en face de l'ex-restaurant de Loch-Laë : « Les travaux avancent bien. Il nous reste notamment à poser les clôtures et à aménager le parking. Le déménagement est prévu pour fin août début septembre », a indiqué Jean-François Prioux. Prévu le 15 septembre, le prochain concours d'agility du club aura donc lieu non plus à Saint-André, mais à Loch-Laë.


Ouest France, 19 mars 2013
Le club canin se prépare à investir le nouveau terrain.
 

Pour la dernière fois, le club canin Saint-André tenait son assemblée générale dans son club house, samedi. «Objectif 2013 : le nouveau terrain, rappelle Jean-François Prioux, président. Nous commencerons à l'utiliser en septembre. Il reste sept journées de travaux avant fin août pour mettre à niveau les installations.»
Le nouveau terrain se situe sur la route de Coray, au lieu-dit Loch Lae. Cette année, le club compte 298 familles adhérentes, pour un total de 376 chiens, ce qui en fait le club le plus important de la région en termes d'effectifs. Deux nouvelles sections ont été créées : l'obéissance rythmée et le field trial (le chien rapporte des objets dans l'eau). La section des chiens visiteurs, après deux ans d'interruption, redémarre avec un stage en avril.
Les rendez-vous du club : le 21 avril, participation au cross canin du trail de l'Odet ; en septembre, concours d'agility. Le club compte vingt et un éducateurs 1 er degré, trois éducateurs à l'école des chiots, quatre commissaires d'obéissance et cinq moniteurs d'agility.

Saint Evarzec, novembre 2012


Ouest France, 19 septembre 2012
Concours d'agility : 75 chiens de tout l'Ouest engagés

Le Club canin Saint-André organisait dimanche un concours d'agility avec vingt obstacles. Soixante-quinze chiens étaient engagés, pour quatre épreuves étalées sur la journée. « C'est le maximum que l'on puisse accueillir pour un concours », précise Jean-François Prioux, président du club. « Nous préférons ouvrir au maximum le concours aux autres. Au club, nous n'avons pas de chien engagé. »
Des maîtres sont venus de la Bretagne tout entière, des Pays de la Loire ou de Basse-Normandie... Pas d'argent en jeu, juste « le plaisir d'être ensemble avec son animal ». Des camping-cars sont installés aux abords du terrain ainsi que des tentes.
Résultats. Toutes catégories de taille confondues, niveau débutant : Eugène Dauphin avec Anouk (yorkshire) du club de Guilers. Toutes catégories de tailles confondues, niveau confirmé : Julien Orand avec Aïta (jack russel terrier) du club de Ploërmel. Le Club canin Saint-André ne cesse de grandir avec, à présent, près de 400 adhésions.
Les travaux se poursuivent sur le nouveau terrain, anciennement Loch Laë. Le déménagement se fera en août 2013. Le concours d'agility de septembre prochain aura donc lieu sur les nouveaux aménagements.


Le Télégramme 18 septembre 2012
Club canin. Le dernier concours de Saint-André

Dimanche, 75 compétiteurs venus detout le Grand Ouest ont participé au concours d'agility du club canin Saint-André. Le dernier que le club gabéricois organise à Saint-André avant son déménagement sur un terrain qu'il a acquis en face de l'ex-Relais de Loch-Laë.
Déménager les installations du club canin ne sera pas une mince affaire et demandera aux membres du club une belle disponibilité et beaucoup d'énergie. D'autant que depuis la création du club et son installation à Saint-André, il y a six ans, ses adhérents n'ont pas ménagé leur peine pour le doter d'équipements fonctionnels et conviviaux: aménagement d'un club-house équipé d'un poêle à bois et de toilettes sèches, clôture et éclairage des terrains de jeu, plantation d'arbres, arbustes et plantes vivaces, etc.
Un déménagement sur un an
Toutes choses que les adhérents devront transférer sur leur nouveau terrain de cinq hectares situé en face de l'ancien Relais de Loch-Laë. L'aménagement de ce terrain a déjà débuté et va se poursuivre durant toute l'année. Son inauguration est prévue pour octobre 2013.


Le Télégramme 30 juillet 2012
Agility. M.Rolland et Elfie championnes de Bretagne

Cet été, les compétiteurs du club canin Saint-André ont brillé lors des concours régionaux et nationaux d'agility. Notamment Morgan Rolland qui, avec sa jeune Elfie, a été sacrée championne de Bretagne.
Trois équipes du club canin Saint-André ont obtenu de bons résultats aux championnats de Bretagne. Dans la catégorie A (petit chien), 2e degré, l'équipe composée de Diwan et Marie-Hélène Jacquemard se classe quatrième. En catégorie C (chien de grand gabarit), Gilbert Le Luron et sa chienne Dewna obtiennent la médaille de bronze du troisième degré. Toujours en C, Morgan Rolland et Elfie remportent le titre. Grâce à ces bons classements, ces trois équipes ont été qualifiées pour les championnats de France, où Morgan et Elfie ont confirmé leur bonne forme en terminant 30esur 160.
Le GPF réussit aussi au club gabéricois
Ouvert aux chiens LOF (chien à pedigree) et non LOF, le sélectif du Grand Prix de France (GPF) qui s'est disputé les 14 et 15 juillet à Sablé-sur-Sarthe (72), a également réussi aux compétiteurs du club gabéricois. En A, avec Broussaille, Christelle Prioux se classe deuxième (elle terminera 14e de la finale nationale du GPF). Toujours en A, Erell, conduite par Ophélie Vautier, est 5e. En C, Dwena et Gilbert Le Luron sont deuxièmes. Par ailleurs, huit équipes composées pour partie de membres du club, ont participé au sélectif du Grand-Ouest du trophée par équipe. Morgan et Elfie y ont une fois de plus brillé et se sont qualifiées pour le trophée national, qui aura lieu à Annonay (07) dimanche 12 août. Enfin, le concours d'agility du club canin Saint-André est prévu dimanche 16 septembre. Soixante-quinze équipes seniors et huit équipes espoirs se jaugeront sur les terrains de jeu du club.


Le Télégramme, 24 juillet 2012
Club canin Saint-André : vingt-trois chiots diplômés

Samedi c'était en quelque sorte la fin des classes pour l'école des chiots du Club canin Saint-André. «Un chien heureux c'est un chiot bien éduqué», telle pourrait être la philosophie de l'école des chiots, sous la responsabilité de Patrick Le Feunteun. Vingt-trois chiots ont reçu le diplôme distribué par la Commission nationale d'éducation et d'activités cynophiles, qui récompense leur assiduité aux cours, il faut un minimum de dix présences pour obtenir ce diplôme pour des chiens jusqu'à l'âge de six mois. Au-delà le maître et le chien sont dirigés vers les cours d'éducation de 1er niveau. L'école des chiots pratique la «méthode naturelle» qui consiste à reproduire une méthode d'observation du comportement de la louve qui allait en quête de nourriture. En résumé la main du maître est «la gueule de la louve» et les mouvements pour obtenir les positions sont semblables. Les bases d'éducation a l'école du chiot sont: motivation, découverte, sociabilité et complicité.


Ouest France, 16 juillet 2012

C'est l'histoire d'un groupe de passionnés agilitistes qui depuis 2004 s'investit sans compter dans l'association du club canin de Saint-André. Aujourd'hui, il est un des plus importants de Bretagne avec quelques 300 adhérents et près de 400 chiens. Marylène Toudret est vice-présidente et Marie-France Thiery, l'ancienne présidente, à l'origine de l'association. Ici « la règle numéro 1 est d'aimer son animal » insiste Marylène Toudret.
L'école du chiot a beaucoup d'adeptes, (apprentissage de la propreté, éducation). « Certains sont arrivés avec leur chiot et ne sont plus jamais repartis » indique Marie-France Thiéry. Ils pratiquent l'agility, en loisir ou en compétition, le canicross. Le club dispose de 22 éducateurs dont 5 spécialisés pour les problèmes de comportement, agressivité, aboiements, désobéissance.
Les nombreux trophées exposés témoignent de l'engouement des propriétaires, « ils n'hésitent pas à faire des km le week-end pour partager un moment avec leur animal ». Cinq podiums nationaux en agility ont été décrochés. Il n'y a pas d'argent en jeu, juste du plaisir.
Depuis cinq ans, on dispense des cours pour le chien visiteur : il intervient dans les maisons de retraite, centre de loisirs, pour créer du lien. Mais le bail du local du club arrive à terme et le propriétaire souhaite récupérer ses terres. L'association a acheté un terrain plus grand, 5 ha dédiés à l'animal, route de Coray, au lieu-dit Loch Laë.
Les bénévoles vont devoir tout reconstruire, chacun selon ses compétences, va prêter main-forte, clôtures, local, entrepôt du matériel, délimiter le nouveau terrain... Travaux à la rentrée pour un déménagement en 2013. Cours les mercredis, jeudis et samedis après-midi.


Le Télégramme, 20 avril 2012
9ème trail de l'Odet : demain avec ou sans chien

Demain après-midi, des centaines de participants sont attendus à Croas-Spern pour la 9eédition du trail de l'Odet proposée par l'association Erge-Vras Court. En marge de la course-nature seront proposées une marche de 12km et une épreuve-démonstration de canicross.
Pour cette 9eédition, les organisateurs ne proposent plus trois mais deux distances pour la course-nature. Le départ du parcours long de 26,5km sera donné à 15h. Un quart d'heure plus tard, partiront les coureurs du 12km. Les personnes souhaitant participer au trail ont jusqu'à ce soir 20h pour s'inscrire, via le site internet «yanoo.net».
Nombreuses modifications
En revanche, les personnes souhaitant participer à la randonnée guidée de 12km, ouverte à tous, devront s'inscrire le jour même. Le départ de la balade, en marche classique et en marche nordique, sera donné à 15h30. À noter que les droits d'engagement ont été revus à la baisse: 7€ pour le trail et 3 € pour la marche. Si de nombreuses modifications ont été apportées aux circuits afin d'offrir de nouveaux paysages aux habitués, les organisateurs ont prévu le passage, très apprécié l'an dernier, par la cidrerie et les vergers de Lézergué. Le Stangala et les désormais traditionnelles traversées de l'Odet à gué seront au menu du circuit de 26,5km. D'autre part, par tirage au sort, des lots seront attribués à des participants et deux coureurs (un par course) gagneront le gros lot qui est un baptême de l'air pour trois personnes.
Courir avec son chien
Enfin, en attendant le retour des coureurs, une épreuve de canicross sera proposée en collaboration avec Arnaud Douarin, plusieurs fois champion du monde de la discipline et adhérents du Club canin Saint-André. Le canicross consiste à courir en tandem avec son chien. Deux distances seront proposées, l'une de 5km pour les initiés et une de 2,5km pour les personnes souhaitant s'initier à la discipline. Pour ce faire, contacter Arnaud Douarin pour plus de renseignements, tél.02.98.57.53.99. ou 06.67.60.28.74.


Le Télégramme, 20 mars 2012
Club canin Saint-André. Un nouveau site pour août 2013.

Fort de 264 familles adhérentes et de finances saines, le club canin Saint-André a acquis un terrain de 5 ha à Goarem-Vras, qu'il va tranquillement aménager pour s'y installer en août 2013.
Avec 264 familles adhérentes et 333 chiens inscrits, les effectifs du club continuent de croître, ce qui indique une belle implication de ses trente éducateurs et moniteurs, tous bénévoles. En plus des disciplines phares que sont l'agility et l'obéissance, le club propose une école du chiot très utile pour tous les nouveaux maîtres, ainsi que des cours d'éducation sur terrain et en extérieur.
De nouvelles disciplines :
Le club dispose aussi d'une section «chiens visiteurs» qui rencontre un grand succès. Très appréciés dans les maisons de retraites, les écoles et les centres de loisirs, ces chiens visiteurs permettent aussi au club d'organiser des ateliers de prévention des morsures. Le club envisage de proposer des cours d'«obé rythmée», qui est une activité ludique consistant à réaliser, en musique, des petites chorégraphies avec son chien. Enfin, le samedi 21 avril, en marge du Trail de l'Odet, le club organisera une épreuve de canicross ouverte à tous: «Relié à son chien par une laisse élastique, il s'agira de courir en binôme sur 2,5km ou 5km». Comprenant le prix de la licence journalière et d'une laisse élastique, une participation de 9€ sera demandée.
Déménagement en août 2013 :
Enfin, laissées «plus que saines» par le trésorier sortant Jean-Louis Boyer, les finances de l'association ont permis au club d'acquérir un terrain de 5ha à Goarem-Vras, en face de l'ancien relais de Loch-Laë: «Grâce à un nantissement de 15.000€, nous avons souscrit un prêt de 30.000€ sur cinq ans, qui nous revient à 1,5%», a précisé le président Jean-François Prioux. «Le pré vient d'être semé et roulé. Nous commencerons les travaux en septembre pour un aménagement en août 2013», a-t-il annoncé. En attendant, le club organisera son concours d'obéissance, les 9 et 10 juin et son concours d'agility, le dimanche 18 septembre.
Le bureau :
En partie renouvelé, le nouveau bureau est composé de Jean-François Prioux, président; Marylène Toudret, vice-présidente; Mélanie Guet, trésorière; Denise Vautier, vice-trésorière et Marie-Thérèse Rolland, secrétaire.


Le Télégramme, 21 janvier 2012
Club canin Saint-André. Un nouveau terrain en 2013.

Locataire à Saint-André depuis 2004, le club canin du même nom vient d'acquérir son propre terrain de jeu à Goarem-Vras. Le déménagement est prévu pour l'été 2013.
Depuis un an, le club canin cherchait à acheter un terrain, de préférence sur la commune. C'est chose faite depuis peu: «L'association vient d'acquérir un terrain de près de 5 ha et disposant d'un parking au lieu-dit Goarem-Vras, sur la route de Coray, en limite d'Elliant, face à l'ancien Relais de Loch-Laë», indique Jean-François Prioux, le président du club canin Saint-André. «C'est un gros soulagement pour nous. Le déménagement définitif devrait se faire dans le courant de l'été 2013, ce qui nous laisse le temps de préparer le terrain», ajoute-t-il. Cette année, en plus de l'aménagement de leur nouveau terrain de jeu, de nombreuses manifestations émailleront le calendrier des membres du club canin.
Les rendez-vous de 2012 :
Samedi 10mars, à 14h, assemblée générale du club. Samedi 21avril, dans le cadre du Trail de l'Odet, Arnaud Douarin, champion de canicross et responsable de cette discipline au sein du club, organisera une épreuve de canicross. Le week-end des 9 et 10 juin, concours d'obéissance au club. Samedi 16juin, démonstration d'agility et d'éducation au Magasin Vert. Dimanche 16septembre, concours d'agility au club. En outre, au cours du premier semestre, le club devrait organiser un après-midi sur le thème de la prévention des morsures.


Ouest France 3 décembre 2011
Les enfants ont communiqué avec les chiens visiteurs - Saint-Évarzec.

 « Certains enfants grandissent avec un chien à la maison qui est souvent un compagnon de jeux, un complice bienveillant, voire un confident », déclare Francis Beuze, directeur de la maison de l'enfance. « D'autres n'ont pas l'occasion de côtoyer un animal, ils le craignent ou le recherchent sans trop savoir comment s'y prendre. »
Mercredi, le groupe Terrain vague (9 à 11 ans) a franchi le pas avec la complicité de Danièle Gomes qui a suivi un stage de « chien visiteur ». Elle a présenté Elvis, un golden retriever, aux enfants : « Combien d'entre vous à un chien chez lui ? » Sur les quinze jeunes, sept en possèdent un.
« Il est hors de question de mettre d'emblée les enfants en contact avec les chiens pour des raisons évidentes de sécurité », précise Francis Beuze. Comment transmettre les bons gestes aux enfants ? « Il faut leur apprendre comment les chiens communiquent entre eux et avec nous. Il faut repérer les signaux corporels qu'ils utilisent. » Comment les aborder à la maison, dans leur panier, dans la rue, à la plage, en liberté ou à l'attache ? Comment jouer avec eux, les entretenir, les promener... « Et surtout les respecter ! »
« La méconnaissance, la peur, l'incompréhension, les malentendus mènent à des comportements qui provoquent des réactions inattendues de l'animal, pouvant aller jusqu'à la morsure. » Un chien communique beaucoup avec son odorat : « On lui présente la paume de la main ouverte pour qu'il la sente. C'est une bonne façon de dire bonjour ! Puis on lui caresse les flancs ou sous le cou, c'est beaucoup plus agréable pour le chien. »
Ainsi, une confiance s'installe entre le chien et l'enfant. Autre conseil : « Avant de caresser un chien inconnu, il est préférable de demander l'autorisation à son maître. » Marie-Françoise accompagne Vanille, un bouvier bernois croisé berger : « Chaque enfant peut faire exécuter un exercice avec la motivation. »
La clef magique est la balle ou la friandise : assis, couché, debout, marche en laisse... « L'intonation de la voix est primordiale. » Le prochain rendez-vous est fixé en avril, au bois de Saint-Philibert. Le programme rencontre un vif intérêt de la part des enfants et des animateurs.


Le télégramme, 13 septembre2011.
Club canin Saint-André. Une rentrée vitaminée.

Forte actualité au club canin Saint-André, où se déroulera samedi, de 8h à 18h, un grand concours d'agility auquel participeront 130 équipes venues de tout le Grand-Ouest (entrée gratuite). Par ailleurs, le samedi suivant, le club organise, à l'intention de ses membres dans un premier temps, un après-midi «enfants» avec au programme des actions de prévention des morsures et des apprentissages de base pour les propriétaires de chien: «Nous souhaitons ensuite proposer cette action de sensibilisation dans les écoles», a indiqué Jean-François Prioux, le président du club canin Saint-André.
Éducation par la douceur : enfin, samedi dernier, 28 binômes «maître-chiot» (ci-dessus) ont reçu le diplôme de l'école du chiot. Cette reconnaissance valide un programme de socialisation du chiot par la douceur: «Nous éduquons le chiot à la caresse et à la croquette», explique Patrick Le Feunteun, responsable de l'école du chiot du club canin Saint-André.


Le télégramme, 10 juin 2011.


Le télégramme, 14 mai 2011.
Club canin Saint-André. En attendant la nouvelle génération !

Ce mois-ci, les compétiteurs d'agility du club canin Saint-André ont fort à faire en participant aux différentes finales régionales qui se succèdent à bon rythme.
À Saint-Brieuc, aux championnats de Bretagne, le 24 avril, le club n'a obtenu aucun podium et seul le président du club, Jean-François Prioux, a gagné sa place pour participer avec son chien Grispoil aux championnats de France qui se dérouleront les 11 et 12 juin à Cibeins (01). «Les critères de sélection au championnat de France ont été resserrés. De plus, une cause possible expliquant ces résultats décevants est que nos chiens vieillissent, mais d'ici deux ans la nouvelle génération sera fin prête», a indiqué Jean-François Prioux. Les compétiteurs vont défendre les couleurs du club lors de deux autres finales régionales les 14mai (trophée par équipe) et 22mai (sélectif grand prix de France).
Championnats de Bretagne: les résultats
Catégorie A: Sylvie Kervella avec Babette est 9e; Marie-Hélène Jacquemard avec Benji (épagneul nain continental) est 11e; Jean-Louis Boyer avec Bridget (bichon) est 4e; Christelle Prioux avec Broussaille (shetland, champion de France2009) est 7e. Catégorie B: Noël Queffurus avec Audie (berger des Pyrénées) est 6e. CatégorieC: Christine Humeau avec Diaoulig (border collie) est 13e; Jean-François Prioux avec Grispoil (schapendoes néerlandais) est 4e; Rémi Péron avec Volta (Kelpie) est 14e.


Reportage radio-diffusé le 13 mai 2011 sur FRANCE BLEU Breizh Izel
Podcasté

Ma bretagne.com


Le Télégramme, 22 mars 2011.
Club canin Saint-André. En quête d'un terrain

À la demande des instances régionales, les clubs canins doivent dorénavant réunir leur assemblée générale au cours du premier trimestre de l'année civile. C'est ce qui explique que les adhérents du club canin Saint-André aient été convoqués seulement six mois après la précédente assemblée générale. Depuis lors, les effectifs du club ont continué à croître: «Au 31décembre, nous comptions 231 familles adhérentes et 274chiens», a précisé Jean-François Prioux, le président du club canin. Pour encadrer et animer les différentes activités proposées (agility obéissance, éducation, école du chiot, chien-visiteur), le club dispose de 19 éducateurs du premier degré, deux éducateurs du second degré, cinq moniteurs d'agility, trois commissaires et deux éducateurs spécialisés dans l'école du chiot.
Repartir de zéro :
Par ailleurs, depuis la dernière assemblée générale, le propriétaire du terrain loué par le club a informé l'association qu'il ne compte pas renouveler le bail: «Nous devons donc déménager au plus tard en octobre2013», a indiqué Jean-François Prioux qui précise être en négociation avec plusieurs propriétaires pour l'achat d'un terrain. Les dizaines de milliers d'euros investis par le club dans l'aménagement de son club-house et de ses terrains de jeux sont en partie perdues, mais les adhérents, toujours aussi motivés, sont prêts à remettre la main à la pâte pour repartir de zéro. «Nous aimerions rester à Ergué-Gabéric», a indiqué Jean-François Prioux, qui ne s'interdit cependant pas de chercher également dans les communes alentours.


Le Télégramme, 8 mars 2011.
Club canin Saint-André. L'obéissance par la douceur.

Samedi et dimanche, cinquante-quatre équipes ont participé au concours d'obéissance organisé par le club canin Saint-André. Une discipline peu spectaculaire, mais qui implique une belle complicité entre le maître et son animal. «L'obéissance est une discipline qui a pour objectif d'affiner la communication et la complicité entre le chien et son maître au travers d'exercices simples et sans contraintes», explique Jean-François Prioux, le président du club canin Saint-André. Concrètement, le chien doit obéir aux ordres de son maître que ce soit pour le suivre à ses côtés, avec ou sans laisse, cesser de le suivre (comme un petit chien), rapporter un objet, sauter une haie, s'asseoir, se coucher, revenir au pied de son conducteur, etc., tandis qu'un juge note précisément les réactions de chaque chien. Samedi, le juge Paul Busser, venu d'Arcachon, a accordé treize brevets d'obéissance et neuf certificats de sociabilité et d'aptitude à l'utilisation (CSAU), qui sont les deux premières étapes avant de pouvoir faire concourir son chien.
Les classements :
Le lendemain, le concours a véritablement débuté avec le passage des chiens de classe 1, 2 et 3, les meilleurs. Classe 3 (cinq concurrents): avec son berger allemand Apache, Dominique Le Goff (club de Plouvien) est première. Classe 2 (huit concurrents): René Mezquida (club de Plouvien) et son terrier-noir de Russie, Orus, montent sur la plus haute marche du podium. Classe 1: Serge Pinvidic (club de La Martyre) avec C'khoda, un berger australien, l'emporte face à dix-huit autres concurrents. «Au total, sur le week-end, nous avons accueilli cinquante-quatre équipes venues de quatorze clubs bretons, ce qui est un beau succès. De plus, nous avons pu apprécier de voir une grande diversité de races de chien, car pas moins de vingt-sept races étaient représentées!», s'est félicité Jean-François Prioux.


Télégramme, 27 décembre 2010
Chiens visiteurs. Un autre lien avec les pensionnaires.

Mercredi après-midi, la maison d'accueil spécialisée Ty Aven, à Rosporden, a reçu, comme tous les 15 jours, la visite de deux adhérentes du club canin Saint-André d'Ergué-Gabéric et leurs chiens.
Les chiens visiteurs, après une formation spécifique, interviennent dans les établissements spécialisés ou maisons de retraite pour créer du lien avec les pensionnaires. À l'arrivée des animaux, une période de reconnaissance a lieu avec les pensionnaires. Chacun crée un contact avec l'animal, puis, après une petite récréation, le chien se met au travail. «Thara» et sa maîtresse Florence Gernalec, proposent aux résidants de lancer la balle que le chien ramène à chaque participant. Pendant ce temps Marie-Hélène Jacquemard, éducatrice, encourage ses trois partenaires (Diwan, Vito et Benji) à effectuer des exercices de dressage courant, avec ordres et objets à rapporter.
Ces séances «éveillent des souvenirs»
Après cette prise de contact, les pensionnaires sont invités à participer et donnent les ordres d'obéissance aux chiens. Bien dressés, ces derniers répondent instantanément. Le cadeau, c'est lorsque le petit chien se retrouve sur les genoux du pensionnaire, qui peut ainsi avoir un contact physique avec l'animal. Ces séances d'une heure sont créatrices de lien avec l'animal. Pour Marc Bruzulier, éducateur spécialisé, «le travail effectué chaque semaine génère un mieux être des résidants et pour certains, révèle des comportements positifs et éveille des souvenirs». Les pensionnaires s'inquiètent d'ailleurs invariablement de la prochaine visite. Cette activité bénévole est proposée par le club canin Saint-André, qui espère que de nombreuses structures feront appel à ses services, d'autant qu'il vient de former de nouveaux couples d'intervenants: maîtres et chiens


Télégramme, 10 décembre 2010.
ATTENTION, CHIENS GENTILS !

Le club canin Saint-André ne cesse d'élargir la gamme des activités et formations qu'il propose à ses quelques 300 adhérents. Dernière en date: la formation «chien-visiteur» pour être habilité à intervenir auprès de différents publics.
À l'issue d'un week-end de formation, quatre nouvelles équipes «chien-maître» viennent d'obtenir leur diplôme de «chien-visiteur» et rejoignent ainsi les six autres équipes du club déjà actives au sein de deux maisons de retraite et d'une maison d'accueil de personnes handicapées: «un chien visiteur est un chien qui vient apporter du réconfort aux personnes isolées par la vieillesse, la maladie, le handicap, mais aussi des enfants scolarisés à fin d'information et de prévention», explique Claire Corbel, responsable de cette activité au sein du club canin Saint-André.
«Une présence stimulante»
«Dans bien des cas, la présence d'un chien suscite l'intérêt, mobilise l'attention, invite au mouvement. Il peut être source de crainte, mais dans les lieux où nos «quatre pattes» interviennent, ils sont surtout facteurs d'apaisement et de réconfort. Leur attitude joyeuse, joueuse est également stimulante. Une séance s'organise en deux phases: le contact direct avec l'animal par le brossage et des jeux, puis une démonstration d'obéissance et d'agilité», précise-t-elle. Toujours dans l'optique de s'ouvrir vers l'extérieur et d'intervenir dans le champ social, le club va se rapprocher de la municipalité pour proposer des interventions de sensibilisation du public au monde canin: «Nous envisageons des projets plus éducatifs, en crèche, à l'école et au centre de loisirs en vue de prévenir les risques de morsures et d'intégrer au mieux le chien dans la ville», a indiqué Jean-François Prioux, le président du club canin Saint-André.
Déménagement d'ici trois ans

Par ailleurs, le propriétaire du terrain que loue le club canin à  la Croix-Saint-André souhaitant récupérer sa parcelle d'ici trois ans, le club va devoir déménager et cherche donc un nouveau point de chute, en l'occurrence un terrain de deux à trois hectares à acheter, à Ergué-Gabéric de préférence.


Ouest-France, 01 décembre 2010.

Les chiens d'Angèle, de Marie-Hélène et de Florence ne sont pas des « toutous » ordinaires. On les appelle chiens visiteurs puisqu'ils sont dressés, éduqués pour faire du bien aux humains, ceux qui souffrent notamment de solitude et d'isolement. Florence, la propriétaire de Thara, adhérente au club canin de saint-André, à Ergué-Gabéric, où l'activité chiens visiteurs se développe, présente leur singularité. « Ils fournissent une affection inconditionnelle et parviennent à établir une complicité immédiate avec des publics diversifiés, les enfants (écoles, accueils de loisirs) et les personnes âgées. Ces chiens très dociles interviennent aussi auprès des personnes handicapées, Ils ont fait la connaissance des résidants de la maison d'accueil spécialisée de Rosporden et visitent les hôpitaux et les unités carcérales ». Vito, Benji et Diwan, trois épagneuls continentaux nains et Thara, le croisé berger ont « visité » les résidants de la maison de retraite Ty and dud Coz, mercredi. Les personnes âgées ont pu caresser, sans crainte, de tendres boules de poil qui ont su se faire adopter immédiatement. Les résidants les plus alertes se sont prêtés au jeu du lancer de balles, réceptionnées par des chiens attentifs et affectueux. Les épagneuls ont eu le privilège d'être pris sur de nombreux genoux. Quant à Thara, elle a fait l'unanimité et s'est vue offrir quelques friandises au goûter. L'après-midi s'est achevé par des démonstrations d'Agility (parcours d'obstacles) et d'obéissance. Florence rappelle que cette relation entre le chien et la personne âgée n'est pas uniquement de la détente et du loisir. « Ces visites permettent de stimuler la mobilité de la personne âgée, ses sens et sa mémoire. On peut même parler de thérapie assistée par l'animal. Un chien visiteur apporte beaucoup aux personnes en rupture de contact, qu'elle soit liée à la vieillesse, à un handicap ou à un choc émotionnel ». Angèle, Marie-Hélène et Florence reviennent régulièrement à la maison de retraite, "tous les un mois et demi et on apprécie l'accueil chaleureux de Murielle, l'animatrice et des vingt-cinq résidants qui participent à l'atelier. Ils ont tous en commun, l'amour "


Le télégramme, 22 septembre 2010.
Club canin Saint-André. Un concours international !

Dimanche, sous un soleil radieux, le concours d'agility organisé par le club canin Saint-André a attiré des passionnés de tout l'ouest de la France et même d'ailleurs, puisqu'une concurrente suisse, Erica, (ci-dessus) a profité de ses vacances en Bretagne pour y participer avec India, son berger australien. Au total, près de 90 chiens ont concouru lors de cette compétition, la première organisée sous la responsabilité du nouveau président, Jean-François Prioux, qui a tenu à rendre hommage à son prédécesseur: «Il est très confortable de prendre la suite de Marie-France Thiéry, fondatrice et première présidente du club, qui ne se représentait pas, mais reste responsable de la section agility», a-t-il indiqué.


Ouest-France, 16 septembre 2010.
Club canin Saint-André : le club éduque 228 chiens.

Présidente du club canin de Saint-André, depuis sa création en 2004, Marie-France Thiery a passé le relais à Jean-François Prioux, lors de l'assemblée générale de l'association, samedi soir à Saint-André. Elle reste membre actif, éducatrice et moniteur d'agility au club.
Avec 192 adhérents et 228 chiens, qui fréquentent Saint-André, Marie-France Thiery constate que les effectifs du club sont en progression constante : « Nous n'étions qu'une centaine en 2006. » Il faut dire que les installations sur les terrains de la ferme Saint-André n'ont cessé d'être améliorées pour le confort des chiens et de leurs maîtres. Récemment, les parcelles ont été entourées de clôtures en bois du plus bel effet et un chauffage a été installé dans les locaux. Cette année, six nouveaux éducateurs sont venus renforcer l'équipe déjà en place de 16 éducateurs diplômés. Ils proposent plusieurs ateliers qui ont tous un rapport avec l'éducation : l'école du chiot, l'éducation des chiens, l'obéissance, l'agility (sous les directives de leurs maîtres, les chiens doivent effectuer un parcours d'obstacles, sans faire de faute et dans un minimum de temps), le fly ball (le chien saute des obstacles et doit rapporter une balle).
Le nouveau bureau : Jean François Prioux, président ; Marylène Toudret, vice-présidente ; Marie-Thérèse Rolland, secrétaire ; Mélanie Guet, secrétaire adjointe ; Jean-Louis Boyer, trésorier. Nouveaux membres : Claire Corbel et Céline Gourret.
Concours d'agility. Dimanche 19 septembre, de 8 h à 17 h 30 à Saint-André, concours national d'agility. Entrée libre.


Le Télégramme, 14 septembre 2010.
Club canin Saint-André : un nouveau président .

«Je voudrais saluer le travail accompli avec force détermination et souplesse pendant les six dernières années par Marie-France Thiery qui a porté, avec l'équipe dirigeante, les premières années du club», a déclaré Jean-François Prioux, nouveau président élu lors de l'assemblée générale qui s'est tenue dans les locaux du club, samedi soir. 59 adhérents étaient présents.
Six nouveaux éducateurs :
Le club compte aujourd'hui 192 familles pour 228 chiens. Cette année la fréquentation a été en hausse, démontrant que le club est un des plus importants de la région. Six nouveaux éducateurs sont venus renforcer l'équipe déjà opérationnelle, ce qui apporte une bouffée d'oxygène à l'ensemble des éducateurs bénévoles du club. Les principaux aménagements ont eu lieu au club house où un chauffage a été installé pour le plus grand bonheur des adhérents pendant la période d'hiver et une isolation réalisée. En ce qui concerne les terrains d'entraînement et de détente, de nouvelles clôtures ont été posées ce qui donne à l'ensemble un côté propre et net. Le club est fin prêt pour son prochain rendez-vous, le concours d'agility organisé le dimanche 19 septembre. Le nouveau bureau. Jean-François Prioux, président; Marylène Toudret, vice-présidente; Jean-Louis Boyer, trésorier; Marie-Thérèse Rolland et Mélanie Guet, secrétaires.


Télégramme , 17 août 2010.
Centre de loisirs : rencontre avec les chiens - Penmarc'h

Les enfants du centre de loisirs ont eu, cette semaine, une visite exceptionnelle.
En effet, des membres du
club canin de Saint-André, d'Ergué-Gabéric, étaient au centre pour leur montrer la façon d'aborder un chien et mieux les comprendre. «Le chien n'est pas une peluche, quelques consignes de bases sont à connaître pour éviter les problèmes. Lors d'une rencontre entre un enfant et un chien quelques gestes simples, notamment dans l'approche, peuvent leur permettre d'éviter tout malentendu», explique Claire Corbel représentante du club canin de Saint-André.


Le télégramme, 27 juin 2010.
Club canin Saint-André. La saison des concours.

Après s'être entraînés tout l'hiver et s'être brillamment qualifié pour les phases finales, les compétiteurs d'agility du club canin Saint-André participent cet été au championnat de France et aux finales du Grand Prix de France (GPF). Les 12 et 13 juin, à Annonay(07), Patrice et Sylvie Bouguéon, respectivement champion et vice-championne de Bretagne de 3e degré, ont participé au championnat de France avec leurs chiennes, Toona et Aska. Bruno Tréguier, avec Baccardi, et Jean-Louis Boyer, avec Tzarine, ont également défendu les couleurs du club dans la catégorie «2e degré».
Les finales estivales
Le week-end prochain, au Creusot (71), cinq autres membres du club, Morgan Rolland, Claire Corbel, Marie-France Thiery et Cathy Lorda, tenteront de rapporter quelques trophées en participant à la finale du Grand Prix de France. Enfin, début août, Charlotte Quélen et Fariza Aouam se joindront à un coéquipier de Morlaix et un autre de Vannes pour participer à la finale par équipe du Grand Prix de France.


Le télégramme, 22 mars 2010.
Club canin Saint-André. Certificat.

Samedi, au Club canin Saint-André, neuf maîtres venus de plusieurs clubs bretons ont passé avec succès les épreuves du certificat d'aptitude à l'éducation sociale du chien (CAESC). Le CAESC valide l'aptitude et la capacité d'un maître à éduquer socialement son chien. Chaque conducteur ne le passe qu'une fois pour tous ses chiens et peut ensuite participer aux compétitions des diverses disciplines canines (agility, obéissance, canicross...). «Ce diplôme est ouvert à tous les membres des clubs canins affiliés à une société canine régionale et permet d'obtenir le label de «Bon maître». D'une part, il récompense les propriétaires de chiens qui suivent les leçons d'éducation dispensées par un club. D'autre part, il apporte la preuve de l'efficacité du travail des 21moniteurs diplômés et bénévoles», a indiqué Jean-François Prioux, le président du Club canin Saint-André.
Club cherche terrain de jeu
«Par ailleurs, le club cherche toujours à acquérir un terrain de 2 ou 3ha, de préférence à Ergué-Gabéric, en prévision d'un déménagement prochain», a rappelé Jean-François Prioux. Enfin, le club organise un concours d'obéissance le week-end des 5 et 6mars et a programmé son assemblée générale mardi 19mars, à 17h, au local du club.


Télégramme , 23 février 2010.
Ty An Dud Coz. Des chiens de bonne compagnie - Rosporden

Leur visite très appréciée était attendue avec impatience par les résidants de la maison de retraite: Thara, le berger allemand, Benji et Vito, les deux papillons nains et Artiste, le pinscher nain, ont passé une partie de l'après-midi d'hier, à jouer avec les personne âgées. Une complicité avec les résidants.
C'est une habitude maintenant, ces chiens très joueurs, accompagnés par trois adhérentes du
club canin d'Ergué-Gabéric, ont animé les lieux par la complicité qu'ils trouvent auprès des résidants. Un stage de deux jours « chiens visiteurs », basé sur la sociabilité des animaux, un stage d'agility pour la compréhension avec leur maître et une visite vétérinaire ont été nécessaire pour valider ces échanges très riches pour les personnes âgées, permettant de travailler aussi bien les réflexes, que la mémoire.
Rendez-vous est d'ores et déjà fixé dans quinze jours, pour une prochaine séance avec ces animaux.


Ouest-France, 25 février 2010.
Chiens visiteurs : complicité avec le 3 e âge – Rosporden

Ce sont des chiens au tempérament particulier qui ont rendu visite aux résidants de la maison de retraite Ty and Dud Coz. Des chiens visiteurs spécialement éduqués et dressés pour entrer en contact avec les humains, via des jeux de balle, par exemple. Comme la docile « Thara », berger allemand, croisé husky qui a conquis les anciens par sa douceur.
Séance de caresses, peu d'aboiements (chiens très disciplinés) et sourires sur les visages des anciens, une relation de complicité s'est progressivement mise en place avec l'animal. Ce rendez-vous convivial est proposé tous les quinze jours. Quant aux deux épagneuls nains papillons, Vito et Benji, ils se sont laissés porter sur les genoux, sans protester.
Tous ces chiens ont suivi une formation spécifique d'agillity (obstacles, adaptation à différentes personnes) et appartiennent à des maîtres bénévoles comme Florence Guernalec, Marie-Hélène Jacquemard, Angèle Le Du, du
club canin d'Ergué-Gabéric.


Télégramme , 16 janvier 2010.
Chiens visiteurs. Prendre contact grâce à l'animal - Trégunc.

Marie-Hélène Jacquemard est une passionnée de chiens. Depuis quelque temps, ce sont les épagneuls nains continentaux, qui font l'objet de toute son attention. Elle s'est ainsi engagée dans une démarche d'éducation de ces petits canidés sportifs, espiègles, joueurs, et très attachants. À ce jour, Vito, six ans, Benji, quatre ans et Diwan, 14 mois, ont accumulé de nombreux prix de beauté et obtenu leur brevet d'agility (parcours avec obstacles), d'obéissance et de sociabilité. Avec du temps libre et de petits partenaires aussi bien élevés, Marie-Hélène Jacquemard, membre du club canin Saint-André, à Ergué-Gabéric, a souhaité se lancer dans une formation de chiens visiteurs.
Entrer en contact par le biais de l'animal
«C'est un concept anglais dont on retrouve la première trace en 1792 dans une institution de malades mentaux», précise Marie-Hélène. Le principe est d'intervenir avec les chiens en milieu médico-social, éducatif, hospitalier, ou carcéral, pour entrer en contact avec les gens par le biais de l'animal. Le diplôme est obtenu après une formation théorique et pratique pour les maîtres et une mise en situation et un test comportemental pour les chiens. De nombreuses races peuvent être utilisées, sauf les chiens de première et deuxième catégorie. Pour apaiser, réconforter, stimuler, jouer ou éduquer, le chien visiteur doit être sociable, équilibré et en bonne santé et savoir rester zen en toutes situations (bruits, odeurs, matériels spécialisés...) « Le chien ne juge pas!» «Le chien laisse rarement indifférent. Il est réceptif à l'état émotionnel des personnes qu'il côtoie, mais ne juge pas! Il apprécie les contacts corporels et en manifeste du plaisir. Sa présence invite au mouvement: une simple caresse, un bras qui se tend, quelques pas pour le suivre, une balle que l'on lance... Et des souvenirs de vie qui remontent», explique Marie-Hélène, qui intervient pour l'instant à Rosporden, dans une maison de retraite et un établissement spécialisé pour adultes handicapés. Pour elle, ces interventions bénévoles n'apportent que du bonheur!
Accepter de partager son chien

«Une incroyable énergie se dégage de ces relations. Nos fidèles compagnons nous prouvent encore une fois combien ils sont proches des humains. Ils donnent sans attendre et n'ont pas besoin de mots pour établir la communication!» Pour s'impliquer dans une telle démarche, il faut donner de son temps et s'investir sur le long terme. Et, évidemment, posséder un chien bien élevé et accepter de le partager...


Ouest-France, 02 octobre 2009.
82 engagés au concours d'agility de Saint-André - Ergué Gaberic.

Dimanche, 81 chiens et leurs maîtres, dont six jeunes conducteurs de moins de 14 ans, ont participé au concours d'agility organisé par le club canin Saint-André. Les concurrents venaient de Bretagne, des Pays de Loire et de la région parisienne, pour essayer de grappiller des points leur permettant de participer aux différents championnats officiels de la saison à venir. Dans l'agility, le chien, avec l'aide de son conducteur, doit effectuer un parcours d'obstacles (haies, tunnel, slalom...) en un minium de temps et sans faire de faute.Le tournoi de dimanche a été très spectaculaire et de grande qualité. Dans les quatre catégories de chiens : petits, moyens, grands et molosses, les temps réalisés par les meilleurs chiens ont été excellents. Les nombreux visiteurs n'ont pas regretté leur journée, avec en prime le soleil. Gilbert Le Luron, du club canin Saint-André, fêtait le départ en retraite de Polka, 10 ans, habituée des podiums. En ce moment, deux artistes peintres amateurs exposent au club canin : Angèle Le Du et Odile Le Feunteun. Les 7 et 8 novembre prochains, le club organise un concours d'obéissance.


Ouest-France, 23 septembre 2009.
Concours d'agility à Guilers : 76 chiens très applaudis.

Chouchou du public, Killian Guernalec, âgé de 8 ans et demi, a remporté la première place des conducteurs poussins avec sa chienne Thara âgée de 3 ans.
Quatorze clubs canins ont participé dimanche, au complexe Louis-Ballard, au concours d'agility organisé par le club canin de l'Iroise. Les 76 chiens en compétition venaient des quatre départements bretons et de Poitou-Charente. Le nombreux public présent a pu apprécier la grande variété des animaux présentés qui allaient des petits épagneuls papillons aux grands Léonbergs. En catégorie C, les border collies n'ont pas manqué de faire la démonstration de leur rapidité.
Le club d'Ergué-Gabéric, club ayant engagé le plus de participants, présentait également le plus jeune conducteur de chien de cette compétition avec Killian Guernalec. Âgé de 8 ans et demi, le jeune garçon disputait à Guilers, avec sa chienne de type berger, son troisième concours.
Le club organisateur a eu la satisfaction de se distinguer dans deux catégories : Frédéric Pont et son caniche A'Milane ont remporté la première place en catégorie A dans trois épreuves et Grégory Bronnec s'est classé premier des conducteurs junior avec son berger suisse Volt.


Le Télégramme, 7 septembre 2009.
Club canin Saint-André : l'atout des toutous !

Vendredi soir, à Saint-André, dans le club-house de l'association, une cinquantaine d'adhérents ont participé à l'assemblée générale du club canin Saint-André. Avec 207 chiens et 166 dossiers d'adhésion familiale, le club est devenu en moins de cinq ans l'un des plus importants du Finistère.
S'appuyant sur seize éducateurs diplômés, le club assure des cours d'éducation pour mieux comprendre son chien et propose des entraînements d'obéissance et d'agility. Il propose également une «école du chiot» qui prépare les jeunes chiens à l'éducation de base et à la vie en communauté. Il tente également de développer deux nouvelles disciplines, le fly-ball et le cani-cross. Pour ce faire, le club dispose d'une vaste parcelle de 13.000m² sur laquelle les adhérents ont aménagé neufs terrains de jeu, dont quatre pour les cours d'éducation et d'obéissance et deux parcours d'agility homologués. Sans demander de subvention et pouvant compter sur une bonne équipe de membres actifs, le club améliore sans cesse l'équipement (terrains et club-house) qu'il met à la disposition de ses adhérents.
Concours d'agility le 27septembre :
Le club canin Saint-André invite le public à venir assister à son concours annuel d'agility qui aura lieu dimanche 27septembre. Discipline aussi ludique que sportive, pour le chien comme pour son conducteur, l'agility est un spectacle très agréable à suivre. À noter que ce jour-là, Arnaud Douarin, champion du monde de cani-cross tiendra un stand de fabrication de laisse et fera des démonstrations de chien tractant un attelage. Un mois plus tard, les 7 et 8 novembre, le club accueillera le championnat de Bretagne d'obéissance. Une tout autre discipline, qui s'exécute dans le calme et la sérénité. L'entrée pour ces deux manifestations est gratuite.


Ouest France, 11 juillet 2009.
Florence et son chien visiteur, Thara : une démarche altruiste

Florence Guernalec, rospordinoise, a toujours été attirée par les chiens, « un animal qui ne trahit jamais la personne avec laquelle il partage sa vie. Le chien donne, sans attendre un retour, simplement pour nous faire plaisir » souligne la jeune femme qui après avoir commis quelques erreurs d'éducation avec son premier chien « j'étais trop laxiste ! Un chien a besoin d'un cadre » a procédé autrement pour son second chien, Thara, un berger-allemand croisé de 3 ans, adopté à l'âge de trois mois et demi. A l'époque, bénévole à la SPA et secrétaire dans un service d'aide aux personnes âgées, Florence a choisi d'éduquer Thara en concrétisant progressivement un projet qui lui tenait à coeur, faire de Thara un chien visiteur. « Ce concept est né en Angleterre, peu répandu en Bretagne. Le chien visiteur intervient dans les maisons de retraites, les écoles, les hôpitaux. L'objectif est de mettre en place un échange avec les personnes. Des études ont démontré les effets bénéfiques de ces visites où l'animal s'adapte complètement aux lieux et au public ». Florence s'est donc inscrite au club canin d'Ergué-Gabéric où elle est aujourd'hui adhérente bénévole et en recherche d'emploi. Ecole des chiots pour socialiser Thara, l'habituer au contact humain notamment, puis enseignement des positions de base et stages de perfectionnement « Travailler l'obeissance de façon ludique. Assis, couché, ne pas bouger malgré l'éloignement du maître. On poursuit la formation avec de l'agility, véritable sport canin qui intègre les sauts de haies et d'obstacles. Une fois son diplôme en poche, on peut mettre le chien en situation. Il ne doit pas être effrayé par des odeurs, s'adapter à un fauteuil roulant ou à une personne qui marche en canne ». Florence est déjà intervenue à la maison de retraite Ty an dud Coz. Thara a été très bien accueillie par les personnes âgées, séances de caresses garanties pour notre berger allemand. Les résidants de la Mapa feront aussi sa connaissance prochainement. Le déroulement de cette animation est parfaitement structuré. « Laisser travailler le chien, ne pas le forcer. C'est lui qui va voir les personnes qu'il souhaite. À la demande, je peux organiser une petite démonstration d'Agility comme des sauts dans des cerceaux » Florence rappelle que cette activité peut-être réalisée en relais, à plusieurs et convie les personnes et les établissements intéressés par sa démarche, à la contacter au 06 03 94 00 14.


Ouest-France, 7 septembre 2009.
207 chiens fréquentent le club canin Saint-André, Ergué Gaberic

Les effectifs du club canin Saint-André, ouvert en juillet 2004, ne cessent de progresser. Vendredi, lors de l'assemblée générale de l'association, la présidente, Marie-France Thiéry, a annoncé que 166 adhérents et 207 chiens suivaient les différentes activités proposées par le club. Il organisera un concours d'agility le 27 septembre et les championnats de Bretagne d'obéissance les 7 et 8 novembre.
Le club compte 16 éducateurs canins 1er degré diplômés par la commission nationale d'éducation et d'activités cynophiles, deux moniteurs d'agility, un éducateur spécialisé école du chiot, quatre éducateurs comportements gênants, deux commissaires d'obéissance. Les activités proposées sont l'école du chiot qui prépare le petit chien à l'éducation de base et à la vie en communauté ; l'éducation qui permet de mieux comprendre son chien pour une meilleure communication ; l'obéissance qui permet d'approfondir l'éducation de son chien avec divers exercices précis et réglementés ; l'agility discipline sportive : le chien doit franchir des obstacles, guidé par son maître ; le fly ball : un relais pendant lequel le chien doit rapporter une balle.
Le bureau : Marie-France Thiéry, présidente ; Marylène Toudret, vice-présidente ; Jean-François Prioux, secrétaire ; Jean-Louis Boyer, trésorier.


Le Télégramme, 25 juin 2009.
Agility : le club canin Saint-André - Abonné au top français !

Grâce à Aska, conduite par Sylvie Bouguéon et Broussaille, guidé par Jean-François Prioux, le club canin Saint-André peut ajouter deux beaux trophées dans son club-house.
Fille de Toona, un border collie qui a déjà ramené pas mal de titres au club canin Saint-André, Aska suit les traces glorieuses de sa mère et vient de se classer troisième de la coupe de France d'agility. Par la même occasion, elle décroche avec sa maîtresse, Sylvie Bouguéon, la deuxième place du championnat de France, qui cumule les résultats obtenus tout au long de l'année.
Broussaille, un shetland mené par Jean-François Prioux, a fait encore plus fort en montant sur la plus haute marche de la coupe de France.
Telle mère, telle fille
Toona et Aska, la mère et la fille prodiges du club canin Saint-André, conduites par le couple de passionnés Patrick et Sylvie Bouguéon, vont maintenant représenter le club lors de la finale du Grand Prix de France qui aura lieu à Cibiens (69), les 4 et 5 juillet. Par ailleurs, le club a programmé son propre concours d'agility le 27 septembre. Le juge engagé pour l'occasion sera Alain Nicaise, d'Amiens.


Ouest France, 23 juin 2009.
Agility : le club canin Saint-André - Ergué-Gabéric

En plaçant deux adhérents sur les podiums de la Coupe de France et du championnat de France d'agility, le club canin Saint-André atteint des sommets dans cette discipline.
À Amboise, Jean-François Prioux a gagné la Coupe de France en catégorie A 2 (petit chien) avec Broussaille, tandis que Sylvie Bouguéon se classe 3e avec Aska en catégorie C 2 (grand chien). Sylvie obtient également le titre de vice-championne de France en catégorie 2, après avoir été championne de Bretagne.
Contrairement à la Coupe, qui se dispute sur une journée, le championnat de France cumule les performances réalisées dans les différentes compétitions officielles. Après ses exploits, Aska va désormais concourir au niveau du 3e degré qui rassemble les meilleurs chiens français en agility. Dans cette catégorie, Aska disputera le grand prix de France, qui se disputera à Lyon le 1 er week-end de juillet.
L'agility est une épreuve très spectaculaire. Le chien, guidé par son conducteur, doit effectuer un parcours d'obstacles (haies, tunnel, balançoire, rampe...) dans un minimum de temps, et si possible sans faire de fautes qui sont très pénalisantes lors du classement. Le club canin Saint-André, qui compte 170 adhérents, propose avec ses éducateurs diplômés plusieurs ateliers : l'école du chiot, l'obéissance, l'agility, le fly-ball, les comportements gênants.


Le Télégramme, 23 mai 2009.
Club canin Saint-André. Des titres et des espoirs

Après avoir brillé au championnat de Bretagne d'agility et lors des sélectifs régionaux du Grand prix de France (GPF), cinq équipes défendront les couleurs du club au championnat de France et trois équipes ont été sélectionnées pour la finale du GPF. La saison débute fort et bien pour le club canin Saint-André. Tout d'abord, fin avril, sur les dix équipes du club ayant participé au championnat de Bretagne d'agility, cinq sont revenues médaillées et sélectionneés pour le championnat de France programmé à Amboise, les 6 et 7 juin. En deuxième catégorie, catégorie C (grands chiens), les trois premières places sont revenues à trois équipes du club: Sylvie Bouguéon avec Aska est championne de Bretagne ; avec Scotty, Morgan Rolland est vice-championne et Marie-France Thiéry, avec Ouba, monte sur la troisième marche du podium. En deuxième degré, catégorie A (petits chiens), Jean-François Prioux et son Broussaille sont deuxièmes, tout comme Gilbert Le Luron et Phallon en troisième degré, catégorie C.
Toona, Aska, Scotty et les autres
Le 3 mai, à Saint-Pol-de-Léon, le club avait engagé quatorze équipes aux sélectifs régionaux du GPF. Trois ont gagné leur place pour la finale qui aura lieu à Cibeins (69) les 4 et 5 juillet: Patrice Bouguéon avec la multimédaillée Toona qui fait son grand retour ; Sylvie Bouguéon avec Aska, fille de Toona et Morgan Rolland avec Scotty.


Le télégramme, 1er avril 2009.
Club canin Saint-André.Trois moniteurs au top

Les bénévoles du club canin Saint-André ne cessent de se perfectionner afin d'encadrer au mieux les maîtres qui veulent des conseils pour bien éduquer leurs chiens. Le club dispose de seize moniteurs d'éducation, dont trois nouveaux titulaires du 2e degré, le niveau le plus haut.
"Notre rôle est de conseiller un propriétaire pour qu'il éduque au mieux son chien en vue de son bon comportement en société et qu'il forme avec son chien un couple harmonieux. Nous le conseillons également lorsqu'il rencontre des problèmes avec son chien. Enfin, nous éduquons également le maître pour qu'il adopte des pratiques civiques, par exemple, de toujours disposer d'un sac plastique pour ramasser les crottes de leur animal sur la voie publique », a indiqué Sophie Salaün, l'une des trois nouvelles monitrices d'éducation 2e degré.
De multiples disciplines
Outre des cours d'éducation, les nombreux bénévoles, moniteurs et éducateurs, du club canin Saint-André dispensent des cours d'éducation du chiot, d'obéissance, d'agility, de fly-ball et de cani-cross.


Hiver 2009.
Empreintes (magazine de Rosporden et Kernével)



La presse d'antan...
 

 

 

PrésentationAdhésionEncadrementStructuresRéglementLiensPresse

Copyright (c) 2009-2013Club Canin Saint-André. Tous droits réservés.